Pour fêter le trentième anniversaire de la présence de Seiko à Bâle, la marque nippone nous présente cette année une collection intéressante à plusieurs points de vues.
En effet, les gammes que déclinent cette manufacture embrassent des styles et embarquent des technologies très différentes et en même temps très complémentaires, preuve d'un savoir-faire et d'une maîtrise hors du commun dans l'univers horloger.


A travers sa gamme Grand Seiko, que l'on ne présente plus tant elle est le porte-étendard d'une horlogerie made in Japan capable de rivaliser avec les leaders suisses du secteur du luxe par le soin et la qualité apportés à cette ligne, c'est la technologie Spring Drive qui est mise en avant cette année avec la série limitée Black Ceramic.


Chez Grand Seiko, j'ai été séduit par la pièce, créée par le célèbre Micro Artist Studio de Seiko à Shiojiri, qui présente un cadran blanc constellé à la façon de poussières de diamants du plus bel effet et dont l'autonomie est portée à 8 jours de réserve de marche. Cette montre est juste sublime. Elle est le reflet de ce que Grand Seiko sait faire de mieux : une boîte parfaitement réalisée et un cadran qui illumine et scintille délicatement sans ostentation. Presque de la magie...
 

La gamme Astron, avec mise à l'heure via GPS quel que soit l'endroit où l'on se trouve de part le monde et puisant sa source d'énergie du soleil, continue de s'étoffer avec cette année un nouveau calibre, le 8X22, dont l'épaisseur réduite autorise des boîtiers en titane plus fins eux aussi.


Chez Prospex, la gamme dédiée à l'univers marin, l'on voit apparaître une Marinemaster GPS et solaire offrant une configuration Worldtimer. Ici, une montre pensée pour les navigateurs et taillée pour l'aventure avec des matériaux de choix, capable de supporter les pires conditions d'utilisation tout en restant à la disposition de son possesseur en toutes circonstances.




Double coup de cœur et une impossibilité de faire un choix parmi ces deux modèles de la gamme Presage, tant je vois dans ces deux chronographes ce que j'aime en horlogerie : un cadran d'une grande lisibilité, un mouvement noble avec roue à colonne et un sens du détail qui flatte l'œil avec ces cadrans en émail ou en laque Urushi, l'ensemble proposé à un prix de très loin inférieur à ce que vous auriez imaginé. A découvrir d'urgence !


Enfin, pour conclure cette édition 2016, un chef d’œuvre proposé par Credor en une petite série limitée à 8 pièces : un tourbillon tri-dimensionnel dont le cadran trouve son inspiration dans la célèbre vague de Kanagawa. Gravure et laquage à la main, soit le condensé d'un savoir-faire multi-séculaire caractéristique de la culture Seiko, laquelle est empreinte d'une grande modernité tout en sachant puiser dans le patrimoine national.


Avec ces nouveautés, Seiko persiste et signe avec une politique fondée sur des gammes qui s'adressent à un large public. La marque innove, crée la surprise et séduit. Preuve d'un dynamisme réel !
 
Texte : Emmanuel L.
Photos : Seiko