Cela semblait impensable pour les amateurs et collectionneurs de Haute Horlogerie tant cette marque est liée à son fondateur. Pourtant c’est la réalité que nous venons d’apprendre aujourd’hui par un communiqué signé de Christelle Rosnoblet, CEO de la marque suisse créée par l’horloger britannique Peter Speake-Marin. 

Fondée en 2001 après qu’il eut collaboré à des projets exceptionnels tels que « Les Maîtres du Temps » et « MB&F », Peter a su imposer sa marque dans le monde très fermé des collectionneurs de Haute Horlogerie. 

En 2010, nous avions rencontré Peter à Kuala Lumpur, et c'était le début de belles choses communes. Il était devenu membre d’Honneur de Passion Horlogère et nous avait fait part de nouveaux projets le concernant. 



Peter songeait à « devenir Speake-Marin », une marque horlogère à part entière, et plus uniquement un horloger indépendant. C’est avec la famille Rosnoblet que cela aura été rendu possible dés 2012, année où Passion Horlogère lui a remis le prix de Montre de l’année pour sa Spirit. 


Et c’est là que la marque a commencé à étoffer ses collections en proposant des produits plus "accessibles" pour un public toujours plus large. 

Cette forme de démocratisation de la marque aura-t-elle eu raison d’un des horlogers les plus talentueux de sa génération ? Il nous affirme que non, et qu’à l’aube de ses 50 printemps, il a envie de porter de nouveaux projets tout aussi ambitieux. La « mise à l’abris » de Speake-Marin qui est sa création, son « bébé », entre les mains de Christelle Rosnoblet qui nous a toujours affirmé et confirmé sa passion pour cette marque, a permis à Peter de prendre la décision de partir sereinement. "La marque est entre de bonnes mains", nous dit-il, "Je peux désormais me lancer dans un projet de cours d’horlogerie en ligne que je souhaite lancer en septembre." ajoute-t-il. Qui connaît Peter Speake-Marin, sait que depuis 16 ans qu’il parcourt le monde, il aime par-dessus tout les rencontres, les échanges, et le partage. Ce sera donc là l’occasion d’associer deux passions : Le partage de connaissance, et l’horlogerie !


Nous ne pouvons que respecter son choix, et l’encourager dans le projet qui est le sien. Nous ne manquerons pas de le suivre de prés et de faire écho de son évolution. Et bien entendu, nous continuerons à suivre Christelle Rosnoblet aux commandes de Speake-Marin qui bénéficie toujours de notre intérêt et de notre soutien dans son développement. 


Nous l’avions visité lors de la foire de Bâle l’an dernier et y avions découvert de l'horlogerie comme on aime, celle que l’on peut retrouver chez Eksowatches gallery. 

Peter Speake-marin, artiste horloger

Thierry Gasquez