La Manufacture Girard-Perregaux célèbre cette année le 70ème anniversaire d’une montre illustrant les principes de l’Art déco. A cette occasion, le public peut découvrir du 2 au 21 mars 2015, au rez-de-chaussée du magasin « Le Bon Marché » de Paris, une rétrospective limitée mais très intéressante des montres Girard-Perregaux. Quatre stands, répartis dans l’espace « Horlogerie de luxe » du grand magasin, attendent les visiteurs.



Le modèle mis à l’honneur est un exemplaire original de la Vintage 1945, confié le temps de l’exposition par le Musée Girard-Perregaux. Le boîtier rectangulaire et ses renflements, les flancs incurvés, l’intégration de la couronne dans le boîtier ainsi qu’une alternance des matériaux or et acier font de cette montre une représentante légitime du style Art déco.


Exemplaire original de 1945


La collection « Vintage 1945 » est née 50 ans après la création du modèle original. En 1995, un client souhaite faire réviser sa montre et la vision de ce modèle quinquagénaire donne l’idée au dirigeant de la marque de lancer une nouvelle collection iconique inspirée de ce modèle.

Un stand est consacrée aux montres de poche avec plusieurs modèles représentant le savoir-faire de la Manufacture.


Montre savonnette en or rose, signée Girard-Perregaux, vers 1900


Montre de poche Lépine en or jaune, signée Henri Perregaux vers 1845


Montre savonnette en or jaune, signée Girard-Perregaux, vers 1882. Cadran émail blanc. Mouvement à pont droit, spiral sphérique.

On peut également admirer des créations plus récentes comme la « Vintage 1945 Jackpot Tourbillon ». La miniaturisation d’une machine à sous dotée d’un mécanisme de sonnerie couplé à un tourbillon sous un pont d’or représente une prouesse technique indéniable. Créée en 2007, cette montre est une édition numérotée d’une cinquantaine d’exemplaires.


Vintage 1945 jackpot Tourbillon


Autre montre emblématique de la Manufacture Girard-Perregaux, l’exposition présente le « Tourbillon sous trois ponts d’or ». Les trois ponts sont polis à la main avec un bâton de buis et pas moins d’une semaine est nécessaire afin d’obtenir le résultat souhaité. Le Tourbillon d’un centimètre de diamètre compte 72 composants et pèse 0,3 gramme.
Pour les modèles de la « Collection classique », les aiguilles sont courbées à la main. Girard-Perregaux a relevé lui-même le défi de la réalisation de ces aiguilles courbées en créant pour l’occasion des machines dédiées à leur fabrication.


Tourbillon sous 3 ponts d’or



Néo Tourbillon sous 3 ponts

Cette exposition permet de se rendre compte de la qualité des produits réalisés au fil du temps par Girard-Perregaux.
Merci à l’équipe Girard-Perregaux pour son accueil et sa disponibilité.

Texte et photos : Michel PV pour Passion Horlogère.