Connaissez-vous la manufacture DeWitt ? C’est réellement à l’occasion de la Watchfair Luxembourg 2016 que j’ai découvert cette belle maison horlogère lorsque son modèle Academia Mathematical y a décroché le Prix du Design.

Cette montre à heures et minutes sautantes est également la 4e d’une série de Concept Watches, fer de lance d’une collection de 400 modèles débutée il y a une douzaine d'années sous l’impulsion de Jérôme de Witt. C’est en effet en visitant le Salon de Bâle 1999 que celui-ci, déjà passionné de mathématiques, de mécanique, d'architecture et de musique, est tombé amoureux de la haute horlogerie.


Il s’entoure alors de professionnels aguerris et présente au Salon de Bâle 2003 son premier modèle, la Pressy Grande Complication. Mais la vraie reconnaissance par ses pairs intervient au GPHG 2015 où son Academia Tourbillon Différentiel obtient le Prix de l’Innovation. Enthousiasme aidant, Jérôme de Witt poursuit depuis le développement raisonné de son rêve.

Initialement localisée à Vandoeuvres, la manufacture DeWitt est désormais installée à Meyrin dans des locaux très lumineux et fonctionnels où travaillent plus de soixante collaborateurs. Elle y développe et réalise sans compromis des montres qui sortent des sentiers battus tant au niveau du design qu’en termes d’innovations mécaniques.

Son slogan : « 600 marques horlogères / 18 qui créent leurs propres mouvements / 4 qui ont leurs propres cadraniers » … et DeWitt est bien sûr l’une de ces quatre !


Lorsque l’on rencontre Jérôme de Witt pour la première fois, il est impossible de ne pas déceler sur son visage et dans son attitude comme dans sa façon élégante de s’exprimer un air de noblesse qui en impose naturellement. Et pour cause ! M. le comte est un descendant en droite ligne de grandes familles d’Europe, en particulier du roi Jérôme de Westphalie, frère de Napoléon 1er.


Fier de son héritage familial, historique et culturel, il y fait référence dans la colonnade inspirée du style Empire qui habille le boîtier de la plupart de ses modèles, comme ici sur ce Glorious Knight Chronographe.


Il va même plus loin dans l’hommage lorsqu’il intègre sur certaines pièces un petit morceau de véritable cheveu de Napoléon 1er sous le verre, juste sur l’effigie de l’Empereur.


Mais au-delà de la relique et de son clin d’œil à l’Histoire, Jérôme de Witt et ses horlogers savent aussi développer de nouveaux concepts comme, toujours sur la Glorious Knight, cette couronne à système inclinable breveté.


La poésie s’invite également dans d’autres modèles comme sur cette Out of Time qui combine sur un même cadran un affichage du cadencement du temps par seconde morte à 4h et de son défilement dans la durée via un disque cinématique à 8h. Ou comment allier esthétique et mécanique de haute volée dans un design intemporel.


Son fond transparent met d'ailleurs joliment en évidence le mouvement automatique maison qui l’anime tout en laissant admirer le W stylisé gravé sur la masse oscillante qui reprend elle-même le dessin de la colonnade Empire sur son pourtour.


La manufacture DeWitt s’illustre aussi régulièrement par des pièces horlogères d’exception telle que cette Concept Watch n°1 réalisée en 2008 pour son 5e anniversaire, la célèbre WX-1 développée avec l’architecte ami Jean-Michel Wilmotte. Le design résolument futuriste et ludique de cet objet d’art dissimule des complications extraordinaires comme un tourbillon volant vertical animé par un système moteur à 5 barillets.


Autre exemple spectaculaire, cette Concept Watch n°3 conçue spécialement pour la vente Only Watch Monaco 2011 avec son système articulé et réversible impressionnant de technicité.


DeWitt réalise également de très beaux modèles destinés aux femmes – de plus en plus nombreuses - qui apprécient les mouvements mécaniques. La Golden Afternoon avec son fond nacré fleuri, ses aiguilles en ailes d’ange et son sertissage de 146 diamants en est un bel exemple.


Et si la manufacture est aujourd’hui en bonne santé et communique intelligemment sur ses produits, elle le doit d'ailleurs aussi à une femme, Mme Viviane de Witt elle-même, qui s’est totalement investie en 2012 dans sa direction en tant que CEO. Le couple se répartit désormais avec bonheur la conduite des activités de l’entreprise !


Pendant ma rencontre avec Jérôme de Witt, celui-ci portait au poignet son modèle Academia Chronostream II dont il est un ambassadeur enthousiaste. Et à l’occasion de nos échanges il a véritablement mis en pratique un joli mot qu’il aime à citer : « La passion, c’est transmettre des émotions ». Cela tombe bien, c’est ce que nous essayons aussi de faire à Passion Horlogère !


DeWitt s’expose depuis peu sur Paris à Ekso Watches Gallery, l’occasion d’en découvrir plus sur cette séduisante manufacture familiale et ses collections.

Pour Passion Horlogère : Rédaction Luc J. / Photographies officielles DeWitt