On le savait depuis plusieurs semaines. On s'en doutait depuis plusieurs mois et certains en rêvaient depuis qu'il avait pris en main la division horlogère de LVMH en janvier 2014. La décision est tombée aujourd'hui par le très bien renseigné Business Montres (Grégory Pons) et confirmée par des sources autorisées : l'infatigable Jean-Claude BIVER prendrait la casquette de CEO de la manufacture Zenith.
Ce boulimique de travail, ce cumulard de fonctions, ce catalyseur d'énergies a décidé de relever le défi de la manufacture locloise. Depuis le Baselworld  2016, on savait que le "dossier Zenith" était sur son bureau. Aldo Magada, qui était l'homme qu'il avait mis en place après le départ de Jean-frédéric DUFOUR pour Rolex en 2014, n'aurait pas réussi à impulser le changement nécessaire à cette marque prestigieuse du groupe LVMH. Cependant, certains se demandent si ce dernier ne savait pas, depuis le début, qu'il était là pour une sorte d'interim, car J.C. Biver avait déjà fort à faire avec TAG Heuer. On sait Jean-Claude Biver proche de ce transfuge de Breitling. Et on connaît la loyauté de ce faiseur de rois qui a cédé sa place chez Hublot à son meilleur Lieutenant, Ricardo Guadalupe, et aurait "sponsorisé" J.F. Dufour pour le poste de CEO de Rolex. C'est donc sans surprise, et sous forme de pied de nez à tout ce qu'il se passe chez Richemont où les CEO sont promis à une valse après le SIHH, que J.C. Biver a proposé à A. Magada de rester au sein du groupe LVMH, pour occuper d'autres fonctions. Nous en saurons plus dans les jours ou les semaines à venir. Mais nous ne pouvons que souhaiter une belle réussite au tout nouveau CEO de Zenith, tant cette marque est une référence horlogère.

Thierry GASQUEZ
Président