Laurent Ferrier connaît ses classiques et n’apprécie rien de tel que le retour aux codes de la montre de poche façon XIXe siècle, fine et épurée, discrète et fiable. Il retourne cette année à ses souvenirs d’apprenti horloger pour nous livrer une très belle « Montre Ecole » dans la gamme Galet Micro-Rotor.

Le boîtier bassiné trois-pièces de 40 mm de diamètre enveloppant et tout en rondeur fait en outre l’objet d’un travail spécifique au niveau des cornes droites et étroites polies séparément (au contraire du modèle classique où celles-ci s’incurvent dans le prolongement de la lunette). Les petites pastilles qui en masquent les barrettes à ressort s’harmonisent également d’heureuse manière avec la couronne de remontoir.

Dans cette version acier, le cadran argenté bénéficie d’un traitement satiné sombre sur lequel se détachent les aiguilles sagaie en or blanc typiques de la maison.

Le fond saphir met aussi en valeur le calibre automatique FBN 229.01 déjà bien connu des amateurs avec son micro-rotor unidirectionnel et sa réserve de marche de 72 h. Les ponts sur cette version acier sont traités dans un revêtement microbillé très léger.


La Montre Ecole est également proposée en versions or blanc et or rouge avec une particularité, au niveau du cadran, qui les distingue de la version acier. Cela apparaît sur le modèle en or blanc avec une alternance de deux finitions satinées entre disque intérieur et cercle extérieur.



Autre subtile différence, les côtes de Genève qui habillent ici les ponts du mouvement au contraire du revêtement microbillé dans la version acier


Les habitués de la maison Laurent Ferrier savent que celui-ci aime bien dissimuler la complexité et la beauté de ses mouvements de manière à ce que leurs particularités ne se révèlent qu’aux amateurs avertis. C’est en particulier le cas de cette Galet Classic Square Tourbillon Double Spiral en or blanc dont la complication n’apparaît qu’à travers son inscription sur le cadran, sauf à retourner la montre pour en découvrir le magnifique tourbillon.


Mais tant de beauté ne pouvait rester impunément invisible pour ceux qui aiment l’apprécier et l’admirer au poignet ! Les doléances des collectionneurs ont fini par convaincre notre maître horloger de «libérer de sa cage» ce Galet Classic Dual Tourbillon …


Il a cependant fallu réviser complètement la façon de présenter le tourbillon double spiral puisqu’il s’agissait dès lors de pouvoir le contempler des deux côtés du mouvement. Ceci a nécessité un travail délicat de conception et de finition avec de nombreux angles rentrants et un arc de pont incurvé sur lesquels le polissage doit être exemplaire.

Retrouvez plus en détails ce nouveau modèle et les autres pièces de la collection sur le site Laurent Ferrier.

Pour Passion Horlogère : Rédaction Luc J. / Photographies Michel H.

_________________
Nemo auditur propriam turpitudinem allegans