Issus d'une même collection dont la vocation sportive est évidente, ces deux modèles de la marque STOWA se différencient au plan technique principalement par leur résistance à la pression. Ainsi, la Seatime black propose une étanchéité à 30 ATM et un fond de boîte transparent qui laisse apparaître le mouvement. La Provider, pour sa part, annonce une étanchéité à 100 ATM avec un fond plein et dispose d’une valve à hélium.

La différence est également esthétique. En effet, le graphisme du cadran et des aiguilles sont différents d'un modèle à l'autre.

La Seatime Black  présente un cadran à chiffres arabes positionnés à 2, 4, 8, 10 et 12 heures. Ces derniers sont séparés par des index disposés autour d'un cercle qui se termine à 5 et 7 heures, la date étant placée à 6 heures. Avec un peu d’imagination, ce dessin pourrait suggérer un casque de scaphandrier.
Ses autres caractéristiques sont les aiguilles glaives couleur nickel et une trotteuse fine et élancée.


Sur le modèle Prodiver, des index triangulaires marquent les quatre points cardinaux et entourent des index bâtons sur un cercle qui rejoint le hublot de la date. Avec, une fois de plus, un peu d’imagination, ce cadran suggère la mire d’un périscope de sous-marin.
Les aiguilles sont toujours de même type glaive et celle des minutes, plus large, est d'une couleur différente. De même, la trotteuse est munie d’une pastille à son extrémité afin de bien la distinguer.

Le traitement du Superluminova C3 assure une très bonne visibilité de l’heure, quelles que soient les circonstances : en milieu nocturne ou aquatique, lorsque la luminosité décline en s'éloignant de la surface de l'eau, elle augmente.

Motorisées par un calibre ETA 2836-2 toujours aussi robuste et performant, les montres de Jorg Schauer sont finement réglées et dignes d’un bon chronomètre.

Le boîtier original de diamètre 42 de type coussin - et non pas rond comme on pourrait le croire en apercevant la montre au poignet de son propriétaire - est d’une superbe finition. On retrouve ici tout l'héritage du savoir-faire des fabricants de la région de Pforzheim.








La lunette dispose de 60 crans avec la particularité peu courante d’être biseautée vers l’intérieur du verre saphir.
Celle de la Seatime Black est plus ferme a manipuler et comporte moins de jeu.

La couronne est vissée et marquée du logo de Stowa. La protection de couronne, de forme originale, est très efficace.

La principale nouveauté pour la marque est l’usage du titane, lequel apporte un confort non négligeable en diminuant de moitié le poids de cette belle plongeuse, de deux cents grammes à une petite centaine de grammes.

Il est de toute évidence toujours aussi plaisant d’acquérir une montre Stowa, tant pour la qualité de ses modèles que pour l'accueil chaleureux de l'équipe Stowa à chacune de nos rencontres.


Récit et photos Philippe St. S. pour Passion Horlogère