Czapek & Cie conjugue intemporalité, rareté et féminité en 2017
Czapek & Cie introduit en parallèle du SIHH à Genève trois modèles exclusifs qui réinterprètent les traits distinctifs de la Quai des Bergues No.33bis pour les mettre en valeur sous un angle nouveau. Un « exercice de style » autour des éléments qui ont conquis le Public du GPHG en Novembre 2016 : le blanc immaculé du cadran en émail grand feu, la finesse des aiguilles Fleur de Lys en or massif, les deux sous-compteurs décalés vers le bas, la réserve de marche de 7 jours couplée au jour de la semaine par une double aiguille, et enfin le mouvement propriétaire mécanique à remontage manuel SXH1. 

La première nouveauté est une déclinaison dans un boitier de taille intemporelle de 38,5mm. Cette nouvelle version, qui évoque toujours la montre de poche originelle de François Czapek vers 1850, s’adapte désormais aux poignets les plus fins et aux goûts des collectionneurs en quête de modèles qui traversent élégamment le temps et surprennent par leur harmonie. « Outre les collectionneurs, les femmes, aujourd’hui de plus en plus amoureuses de belle horlogerie, voulaient aussi pouvoir profiter de la beauté discrète de la Quai des Bergues, et nous sommes ravis de voir que ce modèle les séduit autant que les hommes. » précise Xavier de Roquemaurel, CEO de la marque.


Le boitier, proposé en or rouge 5N ou en acier, accentue la douceur des courbes du modèle et l’équilibre du cadran dans un esprit très vintage rappelant les premières montres bracelets des années 50. 

Le défi a été de faire entrer le calibre propriétaire mécanique à remontage manuel SXH1 de 14 lignes 1/4 (32 mm) dans ce nouveau boitier. Le fond saphir permet d’admirer ses platines sablées, ses vis bleuies, ses 31 rubis, ses doubles rochets ajourés, ainsi que ses anglages finis à la main. 

Cette version sera disponible dès le mois de mai chez les revendeurs agréés de la marque comme Chronopassion à Paris, rue Saint Honoré... tout près de la première boutique de Czapek, Place Vendôme. 

La deuxième nouveauté est un modèle ultra-exclusif en platine dont la première édition est limitée à 10 exemplaires. Un véritable travail d’orfèvre a été réalisé sur les protège-couronne : des feuilles d’acanthe y sont gravées à la main par une artiste du Locle. « L’inspiration vient des sculptures de la Cathédrale d’Orvieto en Ombrie où la profondeur des ornements offre un rendu et un niveau de détail inégalés. L’idée était de faire ressortir les feuilles d’acanthes des protège-couronne comme si elles avaient pris naissance dans le platine. » explique Roquemaurel. 


Outre le détail des gravures des feuilles, cette artiste a utilisé une technique rare de micro martelage du fond du dessin pour faire ressortir encore la beauté des feuilles d’acanthe, motif fréquent de l’art roman. Cette technique assombrit le contour du dessin et met en valeur le travail délicat et précis de la feuille polie miroir à la main pour refléter parfaitement la lumière. On comprend alors pourquoi le mot ‘acanthe’ signifie ‘Amour de l’art’ dans le langage des fleurs. Toute la poésie des créations horlogères de François Czapek se résume dans ses volutes subtiles.

Une nouvelle signature secrète spéciale vient orner le sous-cadran à 7h30 et s’ajouter à la signature manuscrite de Czapek pour une touche supplémentaire d’exclusivité. Une version en email Grand Feu noir, avec ses chiffres romains étirés en blanc, est en préparation pour un collectionneur.


Les aiguilles Fleur de Lys et Trident en or massif, aujourd’hui distinctives de la marque, se parent d’un finish bleu profond pour atteindre un bleu nuit inédit, tout en élégance et en subtilité. 

Cette création, fruit d’un travail minutieux, artisanal et poétique incarne parfaitement le point d’orgue de la conception d’exclusivité discrète de la collection Quai des Bergues.
Elle sera disponible sur commande, les premiers exemplaires sont prévus pour le mois de Juin.

Le troisième modèle est dédié entièrement à la féminité. C’est le dernier né de la collection Lady. Fidèle à l’esprit qui a fait renaître Czapek, le processus créatif de la Lady a fait appel à l’expertise collective et aux goûts des actionnaires. Lors d'un ‘Creative Lab’ inédit, les participants ont pu choisir les modèles les plus en harmonie avec l’esprit de la maison. Le premier choix s’est porté sur une version Or Rose sertie de diamants – celle qui est présentée aujourd’hui -. Le deuxième fut un contraste total : une version élégante et sobre, en acier, avec un cadran légèrement scintillant en nacre. « La femme moderne a des goûts très précis et différenciés, nous offrons donc des modèles sertis de diamants et d’autres où la beauté réside dans la prouesse mécanique et la sobriété ».

La Quai des Bergues N°1 est présentée dans le nouveau boitier de 38,5 mm en Or Rouge 5N, mais se pare cette fois-ci de diamants et d’un saphir sur la couronne. 

La collection comporte cinq modèles qui arborent tous les désormais caractéristiques aiguilles Fleurs de Lys en Or 18 carats, en or rouge ou en or bleu grâce à des finitions innovantes. Les sous-cadrans distinc-tifs des secondes et de la réserve de marche, à 4h30 et 7h30, perdent leurs aiguilles au profit de disques de nacre rotatifs pour une approche esthétique féminine et innovante. 


Cette première édition se nomme ‘First Lady’. Elle est limitée à 25 pièces seulement, livrables dès Février… juste à temps pour la Saint Valentin.

En Novembre 2015, trois amoureux d’art, d’artisanat et d’horlogerie font renaître Czapek & Cie après trois années intenses de recherche et de développement. Ils réussissent ce lancement grace à un système innovant de financement participatif dans trois différentes juridictions, une première mondiale. « Nous pouvons ainsi vraiment partager notre passion et notre aventure avec d’autres amoureux des belles montres» s’enthousiasme Xavier de Roquemaurel. « C’est merveilleux et unique dans notre industrie de devenir propriétaire de la compagnie et de participer à la création des modèles.” L’entreprise est basée à Genève en Suisse.