Née d’une vision singulière d’Henri d’Origny en 1991 qui l’inventa en dessinant un carré dans un rectangle, Cape Cod s’adapte à l’air du temps, un foisonnement créatif comme autant d’interprétations du dessin originel. Les nouveaux modèles masculins sont eux aussi présentés sous le signe du savoir-faire horloger, avec tour à tour un mouvement, un cadran ou un boîtier manufacturé dans les ateliers de la maison. Et toujours en filigrane, le travail du cuir si emblématique d’Hermès.


De la couleur dans les cadrans
Bleu, anthracite ou noir : le cadran Cape Cod se pare de nouvelles couleurs, auxquelles fait écho un bracelet en cuir alligator bleu indigo, mat graphite ou mat noir. Au coeur de ces orchestrations, le mouvement de manufacture H1912 vient cadencer le temps, au rythme d’une mécanique horlogère réalisée par Hermès.
Cette année les cadrans s’habillent aussi de laque. Ainsi, Cape Cod met en scène de subtils dégradés de rouge ou de brun sur la matière, dessinant de délicats reflets.


Le cuir dans tous ses états
De la coupe à l’astiquage final, en passant par le point « cousu-sellier », les mêmes gestes se répètent dans les ateliers Hermès. Cette maîtrise artisanale permet de proposer des approches inédites : un bracelet de force, bracelet traditionnel fondu dans une manchette, réalisé en cuir d’alligator ou en veau Barénia, ou un bracelet en veau lisse bicolore : lorsque les couleurs s’entremêlent, le Bleu de Malte côtoie le rouge H ou l’étoupe.


Manufacture d’un temps cousu d’élégance et d’originalité, Cape Cod continue de distiller un style singulier, avec toujours le maillon chaîne d’ancre pour source d’inspiration.