Les membres de Passion Horlogère, faut il le rappeler, sont de vraies amateurs de montres. Et en particulier de leurs montres. Ils possèdent souvent plusieurs garde-temps qu 'ils aiment, chacun, de manière singulière, voire parfois irrationnelle. Il y a les montres qu 'ils possèdent et celles qu 'ils rêvent d 'acquérir. Cette rubrique où sont publiées les revues de Passionnés n 'a d 'autre ambition que de partager ce plaisir de posséder un objet auquel on accorde importance et intérêt. Dans cette rubrique vous trouverez parfois des informations, souvent de belles photographies, et toujours de la passion.
A travers ces revues, leurs auteurs vous invitent à un voyage au coeur de leur passion horlogère. Prenez un peu de temps, et appréciez...

Thierry GASQUEZ
Président



Bonjour à tous,

Voici la petite revue de ma Speedmaster pro 3570. Que vous dire d 'autre à part que j 'en suis littéralement fou... je sais que je suis dingue de toutes mes montres, je le dis à chaque fois (et c 'est sincère !), mais celle là... c 'est autre chose... plus je la porte, plus je la regarde, plus je réalise que, s 'il ne devait en rester qu 'une (pourvu que cela n 'arrive jamais), ce serait elle ! Un peu comme si j 'avais trouvé MA montre.

Bon, d 'habitude, j 'essaie de faire un rapide historique de la montre... mais honnêtement, celle ci a un passé tellement mythique, que je préfère vous laisser consulter les nombreux sites et livres qui sauront, bien mieux que moi, vous en relater l 'histoire.

Cela dit, je peux tout de même préciser ce que tout le monde sait déja : à savoir que cette montre a été choisie en 1965 par la Nasa, après des tests draconiens effectués en secret sur plusieurs marques et modèles de montres, pour équiper les astronautes des programmes Gemini et Apollo.

Elle fut finalement, le 21 juillet 1969, lors de la mission Apollo 11, la montre qui accompagna les premiers pas de l 'homme sur la Lune : Buzz Aldrin la portait accrochée à son scaphandre à la suite de Neil Armstrong, qui fut le premier homme a poser un pied sur la Lune, mais l 'on dit qu 'il avait laissé sa Speedmaster à bord du LEM car le chronomètre de bord ne fonctionnait plus. Nous connaissons tous aussi le rôle qu 'a joué la Speedmaster lors de la mission Apollo 13, puisqu 'elle permit à Jim Lovell de chronométrer précisément le temps de mise à feux des propulseurs afin de quitter l 'orbite lunaire et de rentrer sur Terre, le tout dans une atmosphère glaciale et chargée d 'humidité.

Bref, une histoire mythique pour une montre qui ne l 'est pas moins... un gros morceau que je préfère ne pas "écorner ", faute de temps et de connaissances assez précises.


Voici donc tout simplement les caractéristiques techniques de la montre :

Modèle : 3570.50.00 aussi appelé Moonwatch ou Speedmaster Pro
Mouvement : Mécanique à remontage manuel
Calibre : Omega 1861
Verre : Hésalite
Couronne : Non-vissée
Etanchéité : Résistante à 5 bars
Bracelet : Acier brossé / poli, Modèle 1998 (entre corne de 20mm).
Diamètre du boîtier : 42mm hors couronne (43mm couronne incluse)
Épaisseur du boîtier : 13mm.
Poids de la boîte seule : 64 g. 139g (bracelet acier : 75 g)

Et maintenant, comme annoncé... LA surprise !! Le voyage sur la LUNE !!!!
Oui, oui, vous ne rêvez pas... j 'avais un week-end de libre, du coup j 'ai décidé de partir sur la Lune en voyage organisé !!
Tout ça pour vous, je tiens à le préciser, afin que vous puissiez voir la Speed dans son environnement naturel et que vous ayez une revue digne de ce nom. Ce qu 'on ne ferait pas tout de même pour les copains...


Donc, sans plus tarder, les photos de ma Speedmaster en voyage vers la Lune :

On commence par les photos prises lors de l 'aller, dans la Navette. Je n 'ai pas trouvé le personnel très très aimable... un peu trop "sécurité, sécurité " si vous voyez ce que je veux dire... pas vraiment une ambiance Youpi tralala, pour reprendre une expression du Dude....

Bref, mettant de coté l 'ambiance un peu coincée, je sors mon appareil... nous avions une vue absolument magnifique de la terre puisque nous avons commencé par effectuer quelques orbites avant de rejoindre notre satellite. Du coup, Hop !... La montre habillée de son bracelet velcro (tenue de circonstance s 'il en est), sur le tableau de bord, avec notre belle terre en arrière plan.

On voit bien les cornes caractéristiques de la plupart des modèles Omega avec l 'alternance des parties brossées et des parties polies, (le boîtier étant en acier inoxydable 316L), le cadran noir mat si lisible de la Speed avec les aiguilles blanches, les Index appliqués au Super Luminova, et la lunette tachymètrique.
Cette lunette tachymétrique est fixe, noire brillante, et vient joliment contraster avec le noir mat du cadran. Elle est cerclée d 'une fine ligne de métal sur les pourtours extérieurs et intérieurs, les chiffres et les graduations sont couleurs métal.


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


En passant, vous n 'imaginez pas à quel point c 'est dur de prendre des photos en apesanteur... la preuve !!
IMAGE FLOUE
(Heureusement pour moi, j 'avais pensé à prendre du scotch)


Sur celle ci, la montre en gros plan, on distingue mieux le relief du cadran, très sobre, qui commence par un angle montant très léger sur le pourtour extérieur pour finir par une partie totalement plane jusqu 'au centre (on le voit si l 'on regarde bien les Index des heures, qui sont appliqués à moitié sur cette "pente " et à moitié sur la partie plane du cadran).

Les 3 compteurs, en position 3, 6 et 9h (minutes du chrono à 3h, heures du chrono à 6h, et petite seconde à 9h), sont marqués par un lamage simple suivi par une autre "pente ", descendante cette fois, pour finir sur une partie centrale plane. J 'insiste sur la lisibilité, que je trouve vraiment exceptionnelle, de ce cadran.
Les aiguilles des compteurs sont du même blanc mat que les aiguilles des heures et des minutes et que celle de la seconde centrale du chronographe (avec sa forme de flèche caractéristique), la seule différence c 'est que ces 3 dernières sont habillées de Super Luminova, tout comme les Index principaux, avec, pour celui situé à 12h, l 'ajout de 2 points à droite et à gauche de l 'Index, comme sur de nombreuses montres d 'aviateurs.
Les Index des minutes et des secondes sont matérialisés par un trait très fin, long pour les Index des minutes, très courts pour ceux des secondes. En alliant la finesse de ces index et la finesse de la pointe de l 'aiguille de la seconde centrale, on obtient une graduation et une lecture du chrono vraiment très précise.
La littérature, toujours dans le même blanc mat, est réduite au minimum : Le nom Omega surmonté du symbole grec, puis, juste en dessous le nom du modèle Speedmaster en italique, puis la mention "Professional " en majuscules. Cette notion a été ajoutée en 1965, après que la marque Omega ait été informée que la montre avait été choisie par la NASA pour équiper les vols habités. Enfin, tout en bas, sur le pourtour exterieur du cadran, la mention Swiss Made.
Au centre, on remarque le marquage "secret " du symbole Omega gravé dans l 'hésalite.


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Après cette photo du cadran, le pilote commençait à râler... parlant de sécurité, que je n 'avais rien à faire là, penché sur le tableau de bord... que si ça continuait j 'allais finir en soute avec les bagages... etc...
Je lui a gentiment expliqué que je faisais tout ça pour les copains du forum, que c 'était très important, et puis que, vu le prix de l 'aller-retour, je pouvais bien prendre quelques photos...
J 'allais tout de même pas me laisser perturber par de bêtes questions de sécurité quand même !!!
Finir au fond la soute.... ça m ' ferait mal, tient !!!

Donc je tourne la montre et je prend la photo suivante, avec un zoom sur la couronne, marquée du sigle Omega en relief, et sur les poussoirs du chronographe, l 'ensemble est en acier poli. On remarque comme la partie saillante, sur la droite du boîtier, est creusée en 3 endroits, ce qui permet à la couronne et aux poussoirs d 'être encastrés et protégés.

La couronne mesure 6,5 mm de diamètre pour 3 mm d 'épaisseur. Il n 'y a qu 'un cran à tirer pour régler l 'heure à l 'aide de la couronne puisque la montre ne dispose pas de l 'affichage de la date ; la montre ne dispose pas non plus d 'un stop seconde, mais il suffit d 'un léger mouvement anti horaire sur la couronne pour stopper l 'aiguille des secondes et régler l 'heure plus précisément.

les poussoirs du chronographe mesurent 4,5 mm diamètre pour 4,7 mm d 'épaisseur, on devine l 'axe qui soutient les poussoirs, lui aussi en acier poli. Le poussoir du haut sert à lancer et stopper le chrono, celui du bas sert à remettre les aiguilles du chronographe à zéro.


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Bon, pour la suite, c 'est un peu moins lumineux, vu que je suis au fond la soute... c 'est fou ce que le personnel de bord peut être tatillon sur ces vols longs courriers !!!
Heureusement, il y avait un petit hublot, j 'ai donc profité de la luminosité de la Terre pour prendre quelques autres clichés.
Toujours ce cadran, que je trouve décidément sublime, et qui reste très lisible, même dans un endroit sombre comme une soute à bagages...


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



La belle de profil, on voit clairement cette partie saillante (et asymétrique puisque le coté gauche du boîtier dépasse à peine de la lunette, alors que le coté droit dépasse d 'environ 2 mm de la lunette) qui encadre la couronne et les poussoirs. Notez aussi la forme bombée du verre hésalite, un vrai régal pour les yeux !! L 'hésalite a été choisi pour sa résistance aux chocs et aux températures élevées


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Enfin, le fond vissé de la Speed pro, avec l 'hippocampe au centre, le mot speedmaster en relief au dessus, le symbole grec Omega en dessous, et les inscriptions "Flight qualified by Nasa for all manned space missions - The first watch worn on the moon " sur le pourtour. A chaque fois que je vois le fond de cette montre j 'ai un frisson ! La partie bombée du fond, avec les 6 encoches de dévissage, possède une finition polie miroir, alors que la partie supérieure avec les inscription est brossée de façon concentrique.


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Après de longues heures de voyage, nous voilà enfin sur la surface de la Lune !!! une fois équipés de nos scaphandres, c 'est parti pour LA ballade !!!
C 'est pas chouette, un paysage pareil ? Quoi de mieux pour cette montre, qu 'un lever de terre depuis la Lune, je vous le demande !


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Le guide nous a dit que c 'était l 'empreinte de Neil Armstrong himself... mouaif... j 'ai tout de même du mal à y croire vu le nombre d 'empreintes un peu partout... Enfin bon... j 'en profite tout de même pour prendre ces quelques clichés.
Le seul souci, c 'est que les scaphandres ne sont pas vraiment pratiques... il m 'a fallu un temps fou pour prendre ces 3 photos. Tout le groupe commençait a manifester une certaine hostilité à mon égard... sous prétexte que l 'oxygène s 'épuisait et qu 'on ne pourrait pas finir le tour... et bla, et bla et bla... C 'est la dernière fois que je pars en voyage organisé, croyez moi...


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.



Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Il s 'agissait là des 3 dernières photos de mon périple... après on m 'a confisqué mon appareil... pffff.... Pas la peine de vous dire que personne n 'a accepté de me photographier dans mon scaphandre avec la terre en fond... ce que les gens peuvent être égoïstes....
Du coup, j 'ai été obligé d 'attendre le retour sur Terre pour le Wristshot... dommage... en plus il faisait même pas beau ce jour là en Floride...


Agrandir cette image Cliquez ici pour la voir à sa taille originale.


Bon, j 'espère que ce petit voyage en compagnie de la Moonwatch vous a plu...
mais je me dois de vous avouer quelque chose...
Aussi criant de réalisme que puisse être mon récit et mes photos... ben... j 'ai un peu honte de l 'avouer mais.... en fait, je ne suis pas vraiment allé sur la Lune... J 'espère que vous ne m 'en voudrez pas trop...

Mais que voulez vous, avec une montre magique comme la Speedmaster, je n 'avais vraiment pas envie de rester les pieds sur terre !!


Récit et photos Jacques-Olivier T.