Le 05 novembre 2010, quelques membres de Passion Horlogère se retrouvaient au Seiko Center à Paris pour une surprise horlogère de taille et de qualité. Sandra, Hervé, Alain et Frédéric représentant la marque nippone, nous attendaient de pied ferme pour mesurer nos connaissances et tester notre dextérité horlogère. Neuf membres de l 'association ayant chacun un profil différent allaient se mesurer à la difficulté de remonter une SEIKO Diver 's 200 référence SRP 043K1 en une heure et trente minute. Et ceci sous l 'autorité d 'Alain, le Maître Horloger de SEIKO qui officie sur des calibres parmi les plus compliqués et les plus modernes du monde. Mais une surprise préparée par SEIKO France attendait les membres de Passion Horlogère …

Découvrez récits et témoignages des participants à cette expérience incroyable qui en fait une journée mémorable.


Récit de Thierry D. :

Cela commence par une convocation du Président de Passion Horlogère en un lieu inconnu, suivi par le conseil de réserver le vendredi 5 novembre 2010, après-midi et soirée. Pas d’indications sur le type d’activités prévues, ni sur la marque en question.




Au fil des jours, des indices apparaissent… Un voyage aux antipodes, un compte-rendu sous forme de journal de voyage, puis la réception d’une invitation électronique qui en dit bien plus :




Bonsoir Monsieur,

Le jour « J » approche à grands pas, c’est avec grand plaisir que toute l’équipe SEIKO, M. Hervé Laniez (PDG Seiko France), Frédéric et Delphine (SEIKO Center), Alain Vaudon (Maître horloger) et moi-même, vous attendons le vendredi 05 novembre au SEIKO Center, 47 rue Bonaparte (Paris 6) pour passer quelques instants, qui je l’espère seront mémorables.
Nous vous convions pour un petit « atelier surprise » à 16h30. Nous nous retrouverons ensuite tous au magasin vers 17h30-18h pour l’arrivée de M. Laniez et la présentation de modèles exclusifs. Nous terminerons la soirée tous ensemble pour un dîner entre passionnés.
Je vous souhaite une excellente soirée et vous dis à très bientôt.

Bien cordialement,
Sandra


Plusieurs membres de Passion Horlogère sont ainsi invités, en petits groupes, à des horaires différents. Ayant horreur d’arriver en retard, et ce depuis bien avant d’avoir côtoyé le monde horloger, je suis sur place dés 15h30. J 'y retrouve Alexandre et Jacques-Olivier, d 'autres membres de Passion Horlogère qui ont déjà officié mais qui se gardent bien de me préparer à la surprise. Petit tour dans le quartier avec ces deux compères, qui ne lâcheront rien d’autre comme information que l’assemblage d’une montre.




Enfin arrive l’heure de mettre les mains « sous le capot », ultime attente pendant la mise en place des champs opératoires… Entrée dans le local jouxtant la boutique, prise de contact avec Sandra, qui nous présente Messieurs Laniez et Vaudon.
L’aventure va pouvoir commencer !
Trois emplacements sont configurés pour nous accueillir, outillages et éclairages en place, peaux de chamois recouvrant les éléments à assembler, si tout se passe bien…




Explications sur ce qui nous attend :
Assemblage d’un cadran à équiper de ses aiguilles, à fin d’intégration sur un calibre 4R15 d’une SRP043, puis emboîtage, contrôle d’étanchéité, montage/réglage du bracelet.
On nous remet le cadran, et là, énorme surprise, il est gravé du logo de Passion Horlogère !
Là je me dis qu’on va repartir après démontage avec un cadran personnalisé, dans une jolie boîte SEIKO. Un super cadeau pour un amateur d 'horlogerie !!!
Le début des opérations s 'effectue sous la direction du maître horloger venu de Besançon avec tout le matériel nécessaire.




A l’aide de la couronne de travail nous avons tenté de placer les aiguilles en tenant compte du saut du calendrier, puis nous avons armé le ressort du barillet.




Je réussis la tentative ! Avec quelques tâtonnements, au vu de la faible épaisseur de ces éléments et du manque de pratique, mais je réussi. Personnellement, je suis étonné : je pensais que le montage de ces trois aiguilles était facilité par des points de calages, détrompages, etc.
Il n’en est rien, c’est une question d’appréciation, de dosage, le tout en finesse…Ce sera, je pense me faire le porte-parole de mes congénères apprentis, le point le plus sensible de l’assemblage. Ces aiguilles sont vraiment délicates à manipuler. Surtout avec ces bouts de doigts en caoutchouc !




Ensuite vient le moment de l 'emboitage.



Lors de la prise du fond de boîte, là c 'est une nouvelle surprise. Et quelle surprise !!!!! Le fond est gravé à mon nom !



La personnalisation est totale avec ce cadran et le fond de boîte gravés.



Cette émotion va perturber un peu l’attention jusque là présente, mais notre concentration, notre « sens du devoir », l’amour du travail bien fait l’emporteront, jusqu’à l’étape suivante. La remise en place de la couronne, puis la pose du joint d’étanchéité, la fermeture et le vissage du fond de boîte.




Ensuite direction l’atelier étanchéité : il va falloir pomper, surveiller les bulles, passer à la soufflerie chauffante et réussir le test de « la goutte d 'eau » pour s’assurer que tout est bien conforme. Le principe de ce test étant de sécher la montre sur un ventilateur soufflant de l 'air chaud, puis de la passer sous un robinet d 'eau froide. Si de la buée apparaît à l 'intérieur de la boîte c 'est qu 'il y a un souci d 'étanchéité.




Ma montre passe cette épreuve sans aucun souci. Et ce sera le cas pour les neuf candidats !
La fin du montage se passe parfaitement bien. Pour un membre de Passion Horlogère, ajuster un bracelet pose moins de difficultés qu’une pose d’aiguilles !




Une fois l 'atelier terminé, nous retrouvons Hervé LANIEZ, pour une présentation de la marque CREDOR, haut de gamme chez SEIKO. Nous découvrons ainsi l’origine du nom de cette marque : Crêts d’or, symbolisés par le logo. Une trace francophone dans cette marque japonaise !




Extraits de la présentation :

Dès 1969, la marque Seiko lançait des montres faites de métaux précieux tels que l’or 18 carats.
En 1974 cette collection un peu spéciale fut regroupée sous le nom de CREDOR.
La marque CREDOR signifie « crêts d’or », représentant ainsi les crêtes dorées du massif jurassien soulignées par la lumière du soleil.




L’émotion, l’aboutissement technique et la tradition sont les valeurs fondamentales de la marque.
Cet emblème symbolise avant tout la nature au travers « des crêts d’or ».
La base de ce logo représente le caractère chinois signifiant « montagne ».
L’image du sommet et ses trois étoiles dans le ciel forment un triangle équilatéral.
La pointe la plus haute est fine et la base est épaisse représentant ainsi la stabilité.
Les lignes courbes évoquent la douceur et la richesse de l’or.




S’en suivront quelques échanges sur la perception de cette marque par les amateurs d’horlogerie, avant d’aller constater de visu leur qualité. Cinq modèles de la marque étant disponibles exceptionnellement au Seiko Center, privatisé pour nous à cette occasion.
Pour mémoire, seuls deux horlogers au monde peuvent intervenir sur le calibre 6870, du fait de sa technicité.




Cela nous permettra de voir, en compagnie de Frédéric, responsable passionné au Seiko Center, de plus près les CREDOR, Grand Seiko, Izul et autre SpaceWalk (vainqueur du Grand prix d 'Horlogerie de Genève)…

Certains commencent visiblement à réfléchir à de nouvelles orientations pour leur collection…
La Grand Seiko, cadran neige fait un ravage...




Ce qui était déjà un excellent moment, entre un atelier plus qu’intéressant dont le souvenir nous a tous marqué, et une présentation privilégiée de modèles exceptionnels avec des discussions éclairées, se conclura par un repas entre tous les acteurs de cette journée afin de prolonger les discussions et la passion.




Il y a des moments qui marquent. Depuis sa création, Passion Horlogère nous a permis d 'en passer de nombreux, tous différents, mais ayant en commun la disponibilité de nos interlocuteurs, leur proximité, et leur passion.

Cette journée SEIKO nous a permis de rencontrer une marque que beaucoup ont l’impression de connaître, mais qui présente de multiples facettes, un foisonnement de modèles, pour tous les goûts et tous les budgets, avec une technicité particulière, et la particularité d’être la seule manufacture totalement intégrée au monde. On y retrouve une approche différente, mais reposant sur un amour de l’horlogerie et une volonté d’innovation, dans les techniques et les matériaux utilisés.

Bien au-delà de l’aspect «surprise», la montre que nous possédons désormais est symbolique à plus d’un titre :

- C 'est une marque de confiance et de dynamisme de la part d’une grande marque horlogère qui accepte de s’engager courageusement aux côtés d’une association très jeune puisque n 'existant que depuis un an,
- Nous serons neuf à conserver un souvenir impérissable d’un moment horloger et humain exceptionnel avec des participants motivés et acquis à la cause horlogère,
- En apposant notre logo sur le cadran d 'une de leurs montres, SEIKO a relevé le pari d 'une communication innovante,
- Cette montre est désormais un « collector » puisque seuls neuf exemplaires existent au monde et sont tous personnalisés avec le fond gravé au nom de leur propriétaire.

Trop de remerciements pourraient sembler en atténuer la vigueur, en les banalisant, mais impossible de faire autrement tellement la chose est forte. Tant d’attentions, d’écoute, de disponibilité, de volonté et de dynamisme ne peuvent que nous toucher.
Merci donc à tous ceux, membres de Passion Horlogère et de SEIKO France, qui ont permis cette rencontre.

Les caractéristiques techniques de notre assemblage :

Série Limitée, neuf exemplaires monde, avec gravures :
Logo Passion Horlogère gravé au laser sur le cadran,
Initiale du prénom et nom gravés sur le fond vissé ;
Montre de type Plongeuse, Modèle SRP043
Mouvement automatique, calibre 4R15 (22 rubis)
Bracelet métal, avec extension de plongée
WR 200 mètres
Entrecornes : 20 mm
Diamètre, sans couronne : 44 mm
Diamètre, avec couronne : 46 mm
Epaisseur : 13 mm




Voici ce que dit Alexandre de sa SEIKO Diver Passion Horlogère :

Aujourd 'hui, je vais essayer de vous parler objectivement de cette montre. Pourquoi objectivement ? Et bien parce qu 'il n 'est pas évident de rester neutre quand on parle d 'une montre qu 'on a emboîté soi-même, dont le cadran est gravé au logo de son association préférée, et dont le fond est gravé à son nom !




Présentation générale

Comme son nom l 'indique, cette Seiko Scuba Diver 's 200 est une montre de plongée, étanche à 200m. Il me semble important de préciser que le terme "Scuba diver " désigne in english la plongée sous-marine avec bouteille, la montre n 'est donc pas étanche pour faire la vaisselle (même si elle doit pouvoir également s 'acquitter de ce genre de missions hautement périlleuses) mais bien pour la plongée en profondeur.
La gamme des "diver 's " Seiko est d 'ailleurs reconnue pour ses montres fiables et d 'un rapport qualité / prix imbattable, qui font le bonheur des plongeurs depuis de longues années, mais aussi pour des modèles plus prestigieux tels que la Marinemaster ou la toute nouvelle Grand Seiko Diver Springdrive. Voyons si celle-ci fait honneur à ses grandes sœurs.

Boîtier et bracelet

La première chose qui frappe, quand on a la montre en main, c 'est l 'impression de solidité qui s 'en dégage. En effet, le boitier est épais (44mm de diamètre, 13mm d 'épaisseur) et lourd (110g sans le bracelet métallique, 210g avec). Nous ne sommes donc pas là en présence d 'une montre discrète, il faut pouvoir la porter ! C 'est une montre sportive, qui ne sera pas forcément dans son élément sous une chemise ou accompagnant un costume. Mais pourquoi pas ?




La lunette crantée unidirectionnelle est agréable a utiliser, et la couronne vissée semble robuste, comme attendu sur une plongeuse.

Mécanisme et fiabilité

La Seiko Scuba divers 200 est une montre automatique équipée du calibre 4R15, sans stop seconde ni remontage par la couronne. Ces deux points signifient que l 'aiguille des secondes continue à tourner même quand la couronne est en position de réglage de l 'heure. Et le seul moyen de la remonter, c 'est de la secouer... ou mieux encore, de la porter !
La fiabilité des mouvements SEIKO n 'est plus à prouver. La mienne est d 'une précision redoutable, puisqu 'elle n 'a perdu que trois secondes en une semaine de porté. Nous sommes bien au-delà des normes COSC suisses, même si mes mesures sont très loin d 'être scientifiques.

Cadran et aiguilles

Reconnaissons-le tout de suite, la gamme des "diver 's " de Seiko est pléthorique. Le boîtier et le calibre étant en général les mêmes, c 'est sur le cadran et les aiguilles, donc l 'aspect "extérieur " que va se faire le choix de tel ou tel modèle. Ici, nous avons une montre à très forte personnalité, reconnaissable au premier coup d 'oeil. Avec son cadran noir aux larges index bâtons et chiffes blancs, et ses aiguilles larges et lumineuses, la montre est lisible dans n 'importe quelle condition.




Le disque de quantième est parfaitement intégré à 4h30 tout en restant discret, la littérature est minime, avec le nom de la marque sur la partie supérieure du cadran, et la mention "automatic diver 's 200m " dans la partie inférieure. La lunette, quant à elle, est graduée à la minute, unidirectionnelle et facilement préhensile. Le repère de l 'heure est indiqué par une pastille de Lumibrite. En parlant de Lumibrite, la luminosité est bonne mais ne dure pas très longtemps, on voit mieux et plus longtemps sur certaines montres dans des gammes plus onéreuses.




Ressenti général

Si personnellement j 'adore l 'aspect général de cette montre, il faut dire qu 'elle rappelle fortement un tableau de bord d 'avion, à l 'image de ce qu 'a réalisé Sinn ou Bell&Ross sur certains de leurs modèles.
Il y a donc un effet paradoxal, entre une montre conçue initialement pour la plongée, et cet aspect fortement inspiré "montre de pilote ". Nous retrouvons des éléments d 'une montre de plongée, ce que semblent suggérer la lunette et la couronne vissée, et d 'une montre d 'aviateur, ce à quoi nous font penser le cadran et les aiguilles. Assurément il faut reconnaître que le plaisir de la porter est là. Cette montre a de la personnalité, mais n 'est pas à conseiller aux poignets les plus fins.
Quoi qu 'il en soit, nous avons là une pièce qui respire la qualité, et dont la fiabilité est reconnue. Cerise sur le gâteau, son prix est assez doux pour qu 'on puisse se l 'offrir sur un coup de tête sans craindre un coup de bâton de son banquier !




Ces SEIKO Diver 's 200 « Passion Horlogère » font le bonheur de leurs nouveaux propriétaires. Elles les accompagnent désormais dans leurs activités quotidiennes. Parfois ces activités sont « tout terrain », ce qui permet de tester ces montres dans des conditions jugées comme « extrêmes ».
Ainsi j 'ai accompagné Martial, plongeur professionnel, au cours d 'une chasse sous-marine dans la calanque de Sormiou, à Marseille, son terrain de jeu favori :




Chacun portant sa SEIKO Diver 's 200 « Passion Horlogère » au poignet, j 'ai suivi une leçon de traque et de patience, plusieurs heures durant, dans une eau à 17°C.




J 'ai découvert un monde fait de silence, de couleurs, de remous, et de vie...




La montre n 'a montré aucun signe de faiblesse. La plongée s 'étant faite en apnée, je ne suis pas descendu à plus de 10 mètres de profondeur. Mais Martial a testé l 'étanchéité jusqu 'à 40 mètres. Profondeur qui, pour la mienne, ne sera sans aucun doute jamais atteinte.




L 'extension prévue pour la plongée et pour un porté au-dessus d 'une combinaison a été utilisée. Elle est simple d 'utilisation et la correcte fermeture n 'en est pas entravée.




La couronne vissée assure une parfaite étanchéité de la boîte, faisant appel pour cela à deux joints toriques. Quant à la visibilité du cadran en plongée, utilisant du Lumibrite pour ses index, elle est parfaite.




Cette montre est bien une véritable plongeuse, elle nous l 'a prouvé en conditions réelles.




Mais pas seulement... Emmanuel l 'a portée à l 'occasion d 'une compétition de tir sportif. Preuve s 'il en était que cette montre est faite pour le sport... pour tous les sports...



Attention. Arme de 1ère catégorie soumise à autorisation préfectorale possédée par un tireur licencié FFT.


Thierry GASQUEZ
Président





Remercie




Récits Alexandre G., Thierry D., et Thierry G.
Photos Audrey R., Emmanuel L., Jacques-Olivier T., Martial M., et Thierry G.
Traduction en anglais par Rasika F.
A venir, Pierre Barreda sublimant sa SEIKO Diver 200 « Passion Horlogère »

Cliquez ici pour télécharger cette présentation au format PDF


Retrouvez SEIKO sur www.passion-horlogere.com




http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/credor-presentee-au-seiko-center-a-paris-t916.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/carnet-de-voyage-a-la-decouverte-de-l-univers-seiko-partie-i-t706.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/carnet-de-voyage-a-la-decouverte-de-l-univers-seiko-partie-ii-t729.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/entretien-avec-monsieur-herve-laniez-president-de-seiko-france-sas-t476.htm

Shinji HATTORI, Président de SEIKO, Membre d 'Honneur de Passion Horlogère :
http://passion-horlogere.forumactif.net/t968-shinji-hattori-president-de-seiko-membre-d-honneur-de-passion-horlogere
 
 
 



On November 5th 2010, a few members of Passion Horlogère met at the Seiko Center in Paris to spend some quality time at a surprising horological get together. Sandra, Hervé, Alain and Frédéric, the representatives of the Japanese brand, were eagerly waiting for us, in order to test our knowledge on horology and our dexterity. Nine very different members of the association were therefore to pit themselves against the difficult task of assembling, in one and a half hour, a SEIKO Diver SRP 043K1. This was to be done under the supervision of Alain, SEIKO 's Master watchmaker, who works on some of the most complicated movements in the world. However, a surprise prepared by SEIKO France still awaited these members of Passion Horlogère...

You are now invited to discover the stories of those who took part in this great experience, and who lived that unforgettable day.


Story by Thierry D. :

It all starts with a notice of the President of Passion Horlogère, asking us to gather in an unknown location on Friday, November 5th 2010, and to free ourselves for the afternoon and the evening. However, no information was given on the events that were planned for that day, nor on the brand in question.




During the days that followed the convocation, a certain number of hints about this mysterious event showed up... A trip to the other side of the world, a report written like a travel-diary about that trip and finally, this e-mailed invitation :




Dear Sir,

As the big day approaches, it 's with great pleasure that the team, here at SEIKO, Mr Hervé Laniez (CEO of Seiko France), Frédéric and Delphine (SEIKO Center), Alain Vaudon (Master watchmaker) and myself, are expecting you on Friday, November 5th at the SEIKO Center, 47 rue Bonaparte (75006 Paris), to spend some time that I hope, will be unforgettable.
You are invited to a little « surprise workshop » at 4:30pm. We will then all meet at the store at around 5:30 or 6pm, to meet Mr Laniez who will do a presentation of some exclusive models. Finally, we will all go out for a dinner between enthusiasts.
I wish you a very good evening, and hope to see you soon.

Sincerely,
Sandra


Many members of Passion Horlogère were invited, in small groups and at different times. I hate arriving late at an appointment and this, since long before I started moving in the world of horology enthusiasts. I am therefore on site as soon as 3:30pm, and I meet two other members of Passion Horlogère, Alexandre and Jacques-Olivier, who have already lived this wonderful experience, but who of course keep all the details secret. The three of us then go for a little walk to kill time but even then, they don 't give me any more information and just tell me that they assembled a watch.




Finally, it is time for me to operate, as soon as the field is set up... We enter the workshop that is next to the store, make acquaintance with Sandra, who introduce us to Mr Laniez and Mr Vaudon.

The adventure can now begin!
Three places are configured to receive us. The tools and the lighting are in place, and pieces of chamois leather cover the elements that are to be assembled. Hopefully everything will be fine...




Here are a few explanations on what awaits us :
At first, we have to assemble the dial and its hands on a 4R15 movement, in order to fit it in a SRP043. Then, the movement has to be encased, and the watertightness of the watch has to be tested. Finally, the band has to be fitted and its size adjusted.
The dials are now handed out to us. What a big surprise it is, to realize that the logo of Passion Horlogère is engraved on it! I 'm thinking that after disassembling the watch, we can maybe go home with this customized dial, in a pretty little SEIKO box. What a great gift that would be for a horology enthusiast!!!
The operations described above can now begin, under the kind supervision of the master watchmaker, who came all the way from Besançon, with all the necessary equipment.




By turning the crown, we check the position at which the date changes and fit the hands at midnight. We then wind the spring barrel.




I succeed! Of course, I didn 't do it straight off, but needed a few tries because of the small thickness of these components and of my lack of practice, but eventually I did it. I am quite surprised actually : I thought that fitting these three hands would have been facilitated by adjustment points, locating, etc...
This was not the case. It 's all a question of appreciation and proportion, and of working with great precision... I think that I can speak here in the name of my fellow apprentices, and say that this was the most delicate part of the assembly. These hands are really difficult to manipulate, specially with these rubber fingertips!




And now it 's time to put the movement in its case.



As I take the back case, I am in for another big surprise. And what a surprise !!!! My name is engraved on it !



With these engraved dial and back case, the customization is total.



These emotions somewhat interfere with the attention we paid until then, but our concentration, our « sense of duty », and the love of a well done work take over, until the next step. The stem with the crown is then fitted, the waterproof washer is placed and the case is closed and tightened.




We are then on our way to test the watertightness of the watch : we will have to pump, watch out for any bubbles escaping from the case, then put it on a fan blowing hot air, and take the « water drop » test, to check if everything is OK. The basic principle of this test is to first dry the watch and heat it with hot air. Then, by putting it under cold water, condensation can appear under the glass if there is too much humidity inside. This would mean that the watch is not watertight enough.




My watch successfully passes this test. And this is also be the case for the nine other candidates! The final steps of the assembly go perfectly well. For a member of Passion Horlogère, it is easier to adjust the size of a band than to fit hands on a dial !




After the workshop, we 're off to meet Hervé LANIEZ, for his presentation of CREDOR, the upper-market brand of SEIKO. He explains the origin of the name of this brand, which comes from the French : Crêts d 'or, which means golden crests, as symbolized by the logo. A little French in this Japanese brand !




Here are some extracts of this presentation :

In 1969, Seiko launched watches made of precious metals such as 18 carat gold. Later, in 1974, watches of this special collection were brought together under the name of CREDOR. This name comes from the French « crêts d’or » (golden crests), and the logo of this brand represents the golden crests of the Jura mountains, lit by the sun.




Emotion, technical achievement and tradition are the fundamentals of the brand. This emblem symbolizes firstly nature, through the « crêts d’or ». The basis of this logo represents the Chinese ideogram for « mountain ». The three stars on the crests make an equilateral triangle. The highest spike is fine and the broad base represents stability. The curvy lines refer to the gentleness and to the magnificence of gold.




This presentation is followed by a discussion on how this brand is perceived by watch lovers. We then have a chance to appreciate their quality for ourselves. Five models of this brand were made available to us at the Seiko Center, that was privatized for this special occasion.
For the record, only two watchmakers in the world can operate on the caliber 6870, due to its high complexity.




We therefore have the opportunity to enjoy, with Frédéric, the manager of the Seiko Center, these CREDOR watches, but also Grand Seiko, Izul and SpaceWalk (award winner at the Grand Prix d 'Horlogerie de Genève)...

Some of us are apparently starting to think about new horizons for their collection... The Grand Seiko, with its snowy dial is a real knock-out...




What was already a memorable day, that started with a workshop we will never forget, followed by a first-hand presentation of exceptional models and enlightening discussions, end by a fine dinner, where all the participants prolonged their passionate discussions.




There are numerous experiences that leave their mark on those who live them. Since it was created, Passion Horlogère was the cause for many of these. They were of different sorts, but all had in common the availability of the people we met, their closeness and their passion.

Thanks to this day with SEIKO, we got to discover the universe of a brand that many have the impression of knowing already. However, this brand has many faces, an abundance of models for all tastes and all budgets, its own technique, and the particularity to be one of the few totally integrated manufactures in the world. The approach is different, but is based on a love of watchmaking and a will to innovate in the techniques, as well as in the materials used.

The watch we now own is more than just a «surprise» gift. It is a symbol of many things :

- It is a symbol of the trust that this energetic and important watch brand puts in Passion Horlogère, by involving itself bravely with this very young association. Indeed, the latter celebrated its first birthday only very recently ;
- Nine of us who now have an imperishable memory of an exceptional horological and human experience, which participants were all well-motivated horology enthusiasts ;
- By putting the logo of our association on the dial, SEIKO accepted the challenge of a new type of communication ;
- This watch is now a collector 's edition, since only 9 pieces were made, each with its owner 's name engraved on the back case.

Too many thanks could lessen their meaning, but it is impossible to do any differently since the feeling is too strong. We were really moved by so much attention, ability to listen, availability, goodwill and energy. We are therefore very thankful to all those members of Passion Horlogère and to the staff of SEIKO France, who made this get together possible.

Here are the technical details of our watch :

Limited edition of nine piece, with engravings :
Logo of Passion Horlogère engraved with laser on the dial,
Initial of the first name and surname engraved on the screwed case back ;
Diver 's watch, model SRP043
Automatic movement, caliber 4R15 (22 jewels)
Stainless steel band, with extension for divers
200m water resistant
Space between lugs : 20mm
Diameter without crown : 44mm
Diameter with crown : 46mm
Thickness : 13mm




Here is what Alexandre has to say about his SEIKO Diver Passion Horlogère :

Today, I will try to talk to you objectively about this watch. Why objectively? Well because it 's not easy to be impersonal while speaking of a watch I encased myself, and which has the logo of my favorite association on its dial, along with my name on the back case !




General presentation

As its name indicates, this Seiko Scuba Diver 's 200 is a diver 's watch, water resistant to 200m. It seems important to notice that “Scuba diver” means diving with an oxygen bottle. This watch is therefore not only fit to wear while washing the dishes, but also during deepsea diving.
The Seiko “Diver 's” watch collection is well known for its reliability and its good value for money, and has been making the happiness of divers for many years now. Let 's see if this watch stands to the standards set by these other prestigious models : the Marinemaster and the new Grand Seiko Diver Springdrive.

Case and band

As we get a hold of this watch, the first thing that strikes is the impression of robustness that it gives. Indeed, the case is thick (a diameter of 44mm, and a thickness of 13mm) and heavy (110g without the steel band, and 210g with the band). This is not a discreet watch, but a rather sporty one that would not really fit under a shirt sleeve or with a suit, but why not give it a try ?




As expected on a diver 's, the dented unidirectional rotating bezel is easy to use, and the screw-in crown looks sturdy.

Movement and reliability

The Seiko Scuba Diver 's 200 is an automatic watch fit with the 4R15 movement. It doesn 't have a stop second, and cannot be wound using the crown. This means that the second hand runs even when the crown is on time setting position. The only way to wind this movement is to shake it...or better, to wear it !
The reliability of SEIKO movements are proved. Mine has a stunning accuracy, as she delays of only 3 seconds after a week of wearing it. Even though my measurements are not scientifically rigorous, this is way better than the COSC standards.

Dial and hands

We can acknowledge that Seiko 's collection of “Diver 's” is really important. The case and the movement being usually the same, it 's principally on to the “looks” of a watch, on the dial and the hands, that the choice of a model is made. Here is a watch with a very strong personality, that distinguishes itself at the first glance. Thanks to its black dial with large bar indexes and white numbers, and to its large luminous hands, time can be read in any conditions.




The date display fits in perfectly at 4:30 and is very discreet. The inscriptions are minimal : the name of the brand is written on the upper part, and the inscription “automatic diver 's 200m” is written on the lower part. The bezel has a mark every minute and is easy to handle. The hour reference is marked by a lumibrite patch, which luminance is good but does not last for very long. Watches of upper-market collections offer a better visibility.




Overall feeling

Even though I love the overall looks of this watch, I have to say that it reminds me of a dashboard in a plane 's cockpit, just like some of the Sinn or Bell & Ross models.
It is therefore quite paradoxical for a watch made for diving, to have the looks of a pilot 's watch. Indeed, the bezel and the crown are typical of a diver 's watch, whereas the dial and the hands are typical of a pilot 's watch. However, the pleasure of wearing it is very real. This watch has a strong personality, and is not recommended for thin wrists.
Anyway, the quality and reliability of this timepiece is acknowledged. Sherry on top : its price is gentle, and it is possible to treat oneself with it on an impulse, without getting scolded by the banker !




These SEIKO Diver 's 200 « Passion Horlogère » make the happiness of their new owners, and accompany them in their daily activities. These activities can sometimes be « all-land », and a few of these watches were tested in extreme conditions.
I went along with Martial, who is a professional diver, in an underwater hunt in the Sormiou cove in Marseille, his favorite playground :




We each had our SEIKO Diver 's 200 « Passion Horlogère » on our wrist. I took a lesson of hunting and patience for many hours in a 17°C water.




I discovered a world of silence, colors, stir, and life...




The watch did not show any signs of weakness. We dived without an aqualung, and I therefore did not go any deeper than 10 meters, but Martial went as down to 40 meters, to test its watertightness. Mine will probably never go to those depths.




The extension of the band, made to wear it on a wetsuit, was easy to use, and the band was still well clasped.




Thanks to the two toric washers, the screw-in crown ensures the watertightness of the case. The visibility of the dial is also perfect, thanks to the lumibrite on the indexes.




This watch is really a diver 's, and it proved so in real conditions.




But not only... Emmanuel wore it during a sport shooting contest. This proves that this watch is really made for sports...any sports...



Warning. 1st category weapon requiring a permit and a licence of the FFT (French sport shooting association)


Thierry GASQUEZ
President





wishes to thank




Text by Alexandre G., Thierry D., et Thierry G.
Photos by Audrey R., Emmanuel L., Jacques-Olivier T., Martial M., et Thierry G.
Translated from the original French text by Rasika F.
Coming soon, Pierre Barreda beautifies his SEIKO Diver 200 « Passion Horlogère »

Cliquez ici pour télécharger cette présentation au format PDF


More SEIKO on www.passion-horlogere.com




http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/credor-presentee-au-seiko-center-a-paris-t916.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/carnet-de-voyage-a-la-decouverte-de-l-univers-seiko-partie-i-t706.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/carnet-de-voyage-a-la-decouverte-de-l-univers-seiko-partie-ii-t729.htm

http://passion-horlogere.forumactif.net/le-fonds-documentaire-f11/entretien-avec-monsieur-herve-laniez-president-de-seiko-france-sas-t476.htm