Sideralis, le double tourbillon interstellaire de Louis Moinet, repart en orbite
« Sideralis a marqué un tournant pour nous. C’est une pièce très technique, doublée d’une première mondiale et protégée par deux brevets. Elle nous permet d’associer notre univers astral à une complication exclusive au profit d’un cadran animé, l’une de nos marques de fabrique chez Louis Moinet. La légèreté de Sideralis EVO, notamment de ses nouvelles cages de tourbillon surdimensionnées, traduit ce côté aérien. Leur bleu profond en écho à la micro peinture astrale renforce la cohérence de l’ensemble, que la nouvelle boite en or rose vient éclairer d’un jour nouveau, presque d’une lueur solaire ». 

Elle s’appelle EVO. C’est la nouvelle version très limitée de Sideralis. Elle reprend le concept général de Sideralis dans une proposition ajourée et squelettée, aujourd’hui offerte en or rose. 


Sideralis ne possède pas d’équivalent horloger à date. Deux demandes de brevets la protègent. Pourtant, bien au-delà de la technique pure, Sideralis rend compte d’une évidence : Louis Moinet est peut-être la dernière maison 100% indépendante à investir dans de nouveaux mouvements dans le seul but d'émerveiller les amateurs de haute horlogerie. Ce parti pris unique s’articule toujours autour de trois particularités qui forment l’essence de Sideralis : 

Première particularité
Deux tourbillons surdimensionnés avec des cages de 14,9 mm, 50% plus grandes que la moyenne. C’est le plus large assemblage de deux tourbillons ayant jamais existé. 

Deuxième particularité
Les tourbillons tournent en sens opposés. Ils entraînent la complication de Sideralis : deux disques superposés qui tournent également en sens opposés et affichent le ballet des astres sur le cadran horaire, où défilent des micro-peintures faites à la main. Ces disques vont successivement dévoiler la planète Mars, la Lune, puis Mercure. « Ces trois planètes ne sont pas un hasard », poursuit Jean-Marie Schaller. « Chacune des micro-peintures comporte d’authentiques poussières de ces planètes : un fragment de Mars, de la poussière de Lune et des éclats excessivement rares de la Pierre de Rosette, de son nom scientifique Sahara 99555. C’est une pierre qui a traversé l’univers jusqu’à nous, la plus ancienne à la connaissance de l’humanité, que la communauté scientifique pense provenir de Mercure et datée de 4,5 milliards d’années ».

Troisième particularité
Les deux cages surélevées s’offrent grandeur nature au regard et mettent en évidence des balanciers à vis de forme d’une esthétique incomparable.


Sideralis EVO est proposée dans une boite en or rose de 47,4 mm de diamètre en série limitée de seulement 12 pièces.

A propos de Louis Moinet
Les Ateliers Louis Moinet ont été créés en 2004 à Saint-Blaise (NE). 100% indépendants, les Ateliers se développent en la mémoire de M. Louis Moinet (1768 – 1853), maître horloger, inventeur du chronographe en 1816 (certifié par Guinness World RecordsTM) et pionnier dans l’usage de la très haute fréquence (216 000 alternances par heure). Horloger, érudit, peintre, sculpteur, enseignant aux Beaux-Arts, il est également l’auteur d’un Traité d’Horlogerie, publié en 1848 et ouvrage de référence pendant près d’un siècle. Aujourd’hui, les Ateliers Louis Moinet perpétuent son héritage. Leurs garde-temps, exclusivement en séries limitées, ont remporté les plus prestigieux prix : Red Dot Design Award (catégorie Best of the Best), Médailles d’or et de bronze aux Concours de Chronométrie, Best of the Best (Robb Report), Chronograph of the Year (Begin, Japon) ainsi qu’un récent couronnement au Mérite à l’UNESCO. Les créations Louis Moinet font usage fréquent des matériaux disruptifs, tels les fossiles et météorites, dans une démarche créative unique associée à des complications de haute horlogerie conçues sur mesure. La créativité, l’exclusivité, l’art et le design sont les valeurs cardinales de la marque.