Ma boîte à montres compte désormais autant de Rolex que d’Omega et de Seiko. Après avoir acquis une Submariner puis une Datejust, une Oyster Perpetual transforme mon duo en trio. Lorsque Rolex a présenté ces nouveaux modèles en 2015 dans un boîtier de 39 mm de diamètre, ils ont immédiatement attiré mon attention. Notamment les versions avec les cadrans bleus et gris. 


Comme il n’est pas raisonnable d’en acheter deux, je devais faire un choix et décider quel cadran allait l’emporter. Dans un premier temps, le gris avec ses points bleus avait ma préférence mais j’avais besoin de les voir en même temps pour être certain de mon choix. Quelle difficulté pour trouver un revendeur officiel me permettant d'avoir les deux modèles en main simultanément ! Le succès de cette montre ne se démentant pas, chaque pièce ne reste pas longtemps en vitrine.


J’ai finalement trouvé chez un détaillant officiel parisien (Boutique Les Montres) les deux versions disponibles et, après quelques hésitations, j’ai opté pour le cadran bleu agrémenté de points verts.


Cette montre représente parfaitement, à mon avis, l’élégance sport/chic. Boîtier et bracelet en acier 904L, fermoir Oysterclasp, calibre Rolex 3132 assurant une précision de -2/+2 secondes par jour, réserve de marche d’environ 48 heures, couronne vissée et étanchéité jusqu’à 100 mètres, voici les principales caractéristiques de ce modèle si désirable.

Je suis très satisfait de cette nouvelle acquisition. Comme toujours avec Rolex. Elle ne quitte plus mon poignet !

Texte et Photos : Michel PV