Après avoir revu en profondeur l’année dernière sa collection Reverso, Jaeger-LeCoultre poursuit en 2017 sur sa lancée avec de nouveaux modèles dévoilés à l’occasion du SIHH dans les lignes Master Ultra Thin et Master Control.

La collection Master Ultra Thin s’habille en particulier d’un bleu très tendance avec cette Petite Seconde en acier de 40 mm de diamètre et seulement 7,6 mm d’épaisseur pour un porter élégant au poignet. La finition soleillée du cadran, les index en appliques et les aiguilles dauphine à facettes confèrent à ce modèle à remontage automatique (calibre JLC 896) un cachet indéniable.


D’un diamètre à peine plus petit de 39 mm et toujours moins de 10 mm d’épaisseur, sa sœur en acier et bleu azur affiche fièrement sur le cadran sa réserve de marche d’une quarantaine d’heures ainsi qu’un indicateur de date par aiguille.


Les amateurs apprécieront de pouvoir en admirer à travers le fond saphir le calibre automatique JLC 938/1 équipé d’une masse oscillante à inertie variable toute en or rose aux initiales de la manufacture.


Dans les mêmes dimensions mais cette fois en or gris et équipée du calibre JLC 925/1, la Master Ultra Thin Moon est dotée dans cette version pour homme d’un cadran gris soleillé sur lequel tranche le disque de phase de lune cerclé de l’indicateur de date.


Une version à remontage automatique en acier de l’Ultra Thin Moon au diamètre de 34 mm et cadran argenté, destinée à la clientèle féminine, vient très justement compléter cette série de trois modèles (comme ici à droite sur ce bracelet en alligator bleu).


Dans la collection Master Control, c’est une série de trois nouveaux modèles à remontage automatique qui a été dévoilée au SIHH 2017. Ils s’inscrivent tous les trois dans une ligne aux accents vintage qui leur procure une élégance de bon aloi : cadran argenté bi-ton sur un boîtier en acier de 39 mm de diamètre, aiguilles bâton squelettées et seconde centrale, toutes trois bleues avec en rappel une touche de la même couleur sur le chemin de fer des minutes.

La Master Control Date apparaît très épurée mais elle s’impose justement par sa simplicité et surtout son excellente lisibilité qui en fait un instrument du quotidien. La petite attention de la date elle aussi en bleu dénote une belle recherche d’équilibre jusque dans le moindre détail. L’envers de la montre ne déçoit nullement avec son verre saphir qui s’ouvre sur le calibre 899/1 de 38 h de réserve de marche et sa masse oscillante en or.


Sa grande sœur la Master Control Chronographe en 40 mm fait certes encore mieux avec les 65 h de réserve de son calibre 715G, lequel reste cependant dissimulé sous son fond plein. Les touches de bleu caractéristiques de cette nouvelle ligne viennent égayer sur ce modèle les indications des deux compteurs et l’échelle tachymétrique qui y ajoute un cachet bienvenu.


Enfin, la Master Control Geographic apporte au trio un souffle d’aventure grâce à son disque indicateur des villes du monde (toujours en bleu) qui permet de sélectionner un deuxième fuseau horaire. Une complication pratique pour le voyageur et que vient utilement compléter la petite indication Jour/Nuit sur 24 h. Ce modèle de 39 mm de diamètre est quant à lui équipé du calibre 939B/1, offrant 38 h de réserve de marche, visible à travers son fond saphir.


La nouvelle collection Reverso s’enrichit quant à elle de deux modèles « Tribute » inspirés des lignes Art Déco des origines en 1931. La Reverso Tribute Duoface en or rose présente un premier fuseau horaire au recto sur un fond grené argenté avec petite seconde.


Lorsque l’on fait jouer le mécanisme pour accéder au verso, il est possible de régler un second fuseau horaire par pas d’une heure sur le calibre manuel 854A en actionnant une petite gâchette dissimulée dans la tranche interne du boîtier. Le cadran gris anthracite en finition clous de Paris est en outre agrémenté d’une indication Jour/Nuit sur 24 h pour ce second fuseau, bien utile aux voyageurs.


L’autre modèle Tribute présenté au SIHH 2017 fait la part belle à la Lune. La Reverso Tribute Moon proposée cette année en grande taille et boîtier acier présente en effet les phases de notre satellite côté face sur son cadran argenté avec en outre un indicateur de date. Les aiguilles et index bleus s’harmonisent avec la voûte étoilée azur sur laquelle ressort le disque de lune martelé à la main.


Côté verso d’un bleu profond guilloché clous de Paris, il est évidemment possible de régler un second fuseau horaire selon le principe Duoface, tout en profitant d’un très beau disque indicateur Jour/Nuit décoré.



Vous trouverez bien sûr tous les détails de ces nouveautés 2017 et des collections actuelles sur le site Jaeger-LeCoultre.


Pour Passion Horlogère : Rédaction Luc J. / Photographies Jaeger-LeCoultre