Grand Seiko Hi-Beat 36000





Cela faisait un an que je la souhaitais. Un an que je l 'avais connue et que je l 'espérais...
En septembre 2010, je faisais partie des neuf privilégiés à travers le monde à être invités par Shinji Hattori, Président de Seiko, pour découvrir la grande manufacture nippone. Seiko inaugurait alors sa stratégie de globalisation ; ce qui signifiait que Grand Seiko devenait le fer de lance de toute la manufacture, à travers le monde.





Shinji Hattori nous annonçait que Seiko allait investir avec force le marché du luxe. Pour cela, toute la Manufacture était mobilisée. Les calibres révolutionnaires Spring Drive équiperaient désormais en priorité les produits de luxe (Ananta, Grand Seiko, Credor), les modèles Grand Seiko mécaniques seraient équipés des meilleurs calibres sortis du génie des Maîtres Horlogers maison, et la communication du groupe s 'orienterait vers une mise à l 'honneur de la qualité issue d 'une tradition horlogère et tendant vers l 'innovation.





Après plusieurs années de relative discrétion, le géant nippon était décidé à investir à nouveau la scène horlogère. Et il le fit très bien en gagnant un prix au Grand Prix de l 'Horlogerie de Genève en novembre 2010.
Outre la révolution Spring drive, l 'arrivée sur le marché de produits empreints de classicisme horloger, telle que cette Grand Seiko réf. SBGH001, ou encore la magnifique réf. SBGW033 présentée à Bâle 2011, illustrait à merveille le dualisme qui anime bon nombre de Manufactures centenaires entre tradition et innovation.





Mais avec le lancement de la Grand Seiko réf. SBGH001, Seiko rappelait que la remise au goût du jour de la haute fréquence procédait d 'une innovation de 40 ans aujourd 'hui ancrée dans la tradition de la Manufacture nippone.





En voici quelques illustrations remarquables :
- En 2009 Seiko fêtait les 40 ans du premier chronomètre haute fréquence né en 1969 (la même année que le Zenith « El Primero », premier chronographe à haute fréquence),
- En 2010 Grand Seiko fêtait les 50 ans du premier modèle original sorti en 1960,
- En 2011, Seiko fêtait les 130 ans de sa Manufacture créée en 1881 par Kintaro Hattori,

J 'ai rencontré cette Grand Seiko Hi-Beat tout juste avant le lancement de sa version commémorative prévue pour octobre 2010. De cette rencontre est née une volonté d 'un jour l 'acquérir, chose désormais faite pour mon plus grand plaisir.



1 – Le cadran :






Dans un premier temps, ma préférence allait à la version commémorative à cadran dit « neige ». Ayant vu la fabrication de ces cadrans à Shiojiri, près de Nagano, j 'étais tombé sous le charme de leur originalité.





Or, la beauté discrète du cadran dit «Sunray» blanc/beige m 'a peu à peu fait succomber. Il a quelques reflets « champagne » selon la lumière et donne une impression de pureté exceptionnelle.





Ses index appliqués à la main ont une forme épurée. Ils sont de taille double à 3h, 6h, 9h, et 12h, et sont tous terminés par un léger biseau sur leur extrémité intérieure. Toutes les étapes de leur fabrication sont effectuées par la même personne.





L 'application des mentions imprimées se fait par une machine spéciale. Habituellement, sur les lignes automatisées il est utilisé un applicateur en silicone, or, pour Grand Seiko il s 'agit d 'une application nécessitant un opérateur utilisant un applicateur en Gélatine. Les opérations de contrôles sont multiples et très poussées. Les cadrans fabriqués pour Grand Seiko chez Seiko Epson à Shiojiri sont de la meilleure qualité produite par la Manufacture nippone.





Les aiguilles sont d 'une pureté exceptionnelle. Leur beauté est à couper le souffle. Leur forme en pointe biseautée présente un équilibre parfait au niveau de leur taille et de leur forme. Aucune présence de peinture luminescente ne vient altérer leur pureté, pas plus que sur les index. Seule l 'aiguille des secondes se distingue par une forme longiligne, fine, légèrement en pointe, et bleuie par le feu. Cette couleur la distingue et permet d 'observer sa course inlassable au rythme de 10 mouvements par secondes.







2 – Le mouvement :



Le 9S85 Hi-Beat est un mouvement exclusif Grand Seiko. Ces mouvements sont assemblés à Morioka dans la Manufacture « Seiko Instruments » habituellement fermée au public. 20 horlogers sont affairés à assembler les mouvements Grand Seiko et Credor sous la houlette du Maître-Horloger Katsuo Saito, plusieurs fois primé lors de grands concours d 'horlogerie.





La haute fréquence est une grande consommatrice d 'énergie, et nécessite une lubrification de pointe, Grand Seiko a imaginé plusieurs parades pour remédier à ces problèmes. Il s 'agit d 'innovations majeures développées « in house » par les ateliers de recherche et de développement de la « Seiko Epson Shiojiri Factory » près de Nagano.





Le mouvement 9S85 comporte les innovations majeures que sont les matériaux utilisés pour la fabrication des ressorts de barillet et du spiral, ainsi que la roue d 'échappement et l 'ancre qui sont des organes essentiels dans les mouvements mécaniques et automatiques.





Le SPRON 530 est un nouveau matériau utilisé par le ressort de barillet offrant une réserve de marche de 55 heures. Il est plus résistant à la corrosion et amagnétique.
Le SPRON 610 est quant à lui le matériau utilisé pour le ressort de spiral du mouvement de la GS Hi-Beat. Plus résistant, amagnétique, et doté d 'une élasticité hors du commun, il permet une oscillation à 36000 alternances par heure.





En plus de ces nouveaux matériaux, une 5ème roue vient s 'intercaler entre la 4ème et la roue d 'échappement. Ceci afin d 'assurer durabilité et stabilité. L 'échappement a lui-même été entièrement revu avec une nouvelle roue d 'échappement et une ancre originale.





Le mouvement de la Grand Seiko réf. SGBH001 nécessite l 'assemblage de 221 éléments et 17 jours de contrôles. Rien que pour les spiraux, fabriqués sur place, 2 machines complètements automatisées effectuent 7 opérations en moins de 20 secondes. Un opérateur récupère ensuite les spiraux ainsi constitués et effectue des tests de correction de longueur obéissant aux normes prévues pour le calibre auquel est destiné le spiral (précision -3 / +5 secondes pour la précision du calibre 9S85 de la Grand Seiko Hi-Beat).





C 'est une des opérations les plus délicates à effectuer et l 'opérateur l 'effectuant a 10 années d 'expérience. Preuve s 'il en est qu 'une attention toute particulière est apportée à la réalisation de ce calibre exceptionnel !
A la question de savoir si un mouvement Grand Seiko 36000 équiperait un jour un chronographe, il m 'avait été répondu en septembre 2010 que cela était possible.


3 – Le boîtier :


Les boîtiers des montres Grand Seiko sont fabriqués à partir d 'acier 316L. Le choix de cet acier est celui de la pérennité. C 'est un acier inoxydable facile à trouver, ce qui permet d 'envisager des perspectives d 'intervention en SAV dans le futur. Les dirigeants de Seiko ont affirmé qu 'avec ces modèles Grand Seiko ils voulaient créer des montres éternelles !!





Les boîtes de montres Grand Seiko sont issues d 'un usinage dans la masse. Le métal n 'est pas découpé puis embouti comme cela peut se faire par ailleurs, mais usiné deux heures durant dans une des huit machines prévues à cet effet. Grâce à ces outils performants, il peut être produit 96 boîtiers par jour. Ce qui est peu et beaucoup compte tenu des contraintes que se sont imposés les horlogers japonais.





S 'ensuivent 15 étapes de polissage par des polisseurs ayant de longues années d 'expérience, jusqu 'au produit final. Ainsi, sur les montres Grand Seiko on trouve une alternance de poli miroir et de poli brossé sur 5 surfaces différentes. Le travail sur les cornes est très important car le but est de n 'avoir aucun angle saillant. Toutes ces opérations sont réalisées à la main.





La plus grande attention est portée au boîtier de la montre. Cela se retrouve dans le produit final avec ce qui est, de mon point de vue, un des plus beaux boîtiers de sa catégorie.
Ce boîtier et ce superbe bracelet en acier qui équipent la Grand Seiko Hi-Beat offrent un confort hors du commun au propriétaire de cette montre. Cela se vérifie au premier porté de la montre. Au bout de quelques minutes on a même tendance à l 'oublier, ce qui est un signe de véritable confort. La lunette lisse offre une ouverture de cadran permettant une fabuleuse lisibilité digne là aussi des meilleurs produits de sa catégorie.





La couronne vissée possède 3 positions ce qui permet le réglage de la date rapide et de l 'heure, ainsi qu 'un remontage rapide de la montre. Sa préhension est parfaite du fait d 'une taille adaptée au gabarit de la montre et à sa vocation d 'éternité.





Le soin apporté dans la réalisation de ce boîtier est visible dans tous ses composants. Qu 'il s 'agisse de la boîte usinée en un bloc, de la couronne parfaitement adaptée à l 'usage attendu, du fond vissé et transparent laissant apparaître le mouvement, ou de la glace traitée anti-reflet fabriquée elle aussi « in house » par Seiko qui est spécialisé en optique, aucun détail n 'est négligé. On ressent cette volonté d 'efficacité pure au service du confort et de la précision.





La beauté de cette Grand Seiko Hi-Beat est suggestive. C 'est une montre purement fonctionnelle dans la veine du dessein de Seiko de proposer des montres fiables, précises, et désormais éternelles. C 'est une montre que l 'on porte en toute discrétion, pour soi, pour le plaisir qu 'elle procure au porté, et pour l 'émotion que suscite la vue de cette aiguille bleue parcourant son cadran « solaire ». Elle donne l 'impression de porter un produit d 'exception, pensé et réalisé pour le seul plaisir de son propriétaire. Cependant, ce n 'est pas une montre de collectionneur égoïste. Bien au contraire. On prend plaisir à la présenter, à la montrer, à la faire essayer. On se surprend même à justifier son achat alors qu 'on ne nous le demande pas lorsque notre collection nous permet de nous affranchir de ce type de justification. En fait on la défend alors qu 'elle saurait se défendre toute seule. Pourquoi cela ? Et bien parce que celui qui fait la démarche d 'acheter cette montre sait ce qu 'il achète ! Il est souvent bien plus informé que nombre de clients d 'autres montres. Ce fut mon cas ! J 'ai mis plus d 'un an à franchir le pas décisif de l 'acquisition d 'une montre estampillée Seiko vendue au prix de véritables références helvétiques. Je l 'ai vue en construction chez Seiko Epson à Shiojiri, j 'ai vu son mouvement assemblé au Seiko Institute de Morioka. J 'ai vu ce qu 'était une Manufacture intégrée où sur 350 mètres de long on voit entrer d 'un côté des blocs d 'acier 316L et sortir de l 'autre des montres où l 'intégralité des composants ont été produits et assemblés « in house ». Malgré ce que j 'ai vu, j 'ai encore attendu, je me suis encore documenté, j 'ai encore consulté parmi les plus grands collectionneurs mais aussi parmi les plus grands horlogers suisses. Tout cela pour aboutir aujourd 'hui à la satisfaction de posséder un produit original, exceptionnel et surtout horlogèrement honnête.





Caractéristiques techniques :

Fonctions – Heure, Minute, seconde, date
Boîtier – Acier 316L
Bracelet – Acier 316L
Aiguilles et index - Laiton
Boucle – Déployante
Diamètre – 40 mm
Épaisseur – 13 mm

Mouvement 9S85 à remontage automatique, 36000 alternances / heure, 55 heures de réserve de marche, 37 rubis.

Tarif – 6300€







Texte et vidéos Thierry Gasquez
Photos Thierry Gasquez & Laurent Andréani
 

 

Retrouvez Grand Seiko sur www.seikocenter.fr/
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Grand Seiko Hi-Beat 36000







I have wanted this for a year. A full year since I have seen and expected it…
Last September 2010, I was one of the nine happy few to be invited by Seiko president, Shinju Hattori, to discover this great Japanese manufacture. Seiko was inaugurating its new globalization strategy, implying that Grand Seiko was now the Manufacture Flagship, worldwide.




Shinji Hattori announced the big investments Seiko was about to make in the Luxury market. The entire manufacture was involved in that project. The revolutionary Spring Drive calibers would mainly be used in the luxury products (Ananta, Grand Seiko, Credor); the mechanical Grarnd Seiko watches would use the best movements created by the inhouse genius watchmakers, and the group would communicate heavily on the quality, result of a horological tradition, aiming at innovation.




Seiko have been very discreet for the last years, but they are now ready to invest heavily on the market. Their first victory was a prize at the Geneva 2010 Horology Grand Prix.

On top of the Spring Drive revolution, Seiko also released very classical products, such as this Grand Seiko réf. SBGH001, or the magnificient SBGW033 presented at the 2011 Basel Fair. This illustrates Seiko’s duality between tradition and innovation.




Yet, with the Grand Seiko réf. SBGH001 official launch, Seiko reminded the public that the high-frequencies movements were created forty years ago, anchored in the Japanese manufacture’s traditions.




Just a few outstanding illustrations:
• In 2009, Seiko celebrated the high-frequency chronometer 40-year anniversary, created in 1969 (the very same year as Zenith created the El Primero, first high-frequency chronograph)
• In 2010, Seiko celebrated their first original watch 50-year anniversary, released in 1960
• In 2011, it was Seiko manufacture’s 130 year anniversary; it was created in 1881 by Kintaro Hattori.

My very first contact with this Hi-Beat Grand Seiko occured just before the commemorative version was launched in October 2010. From that moment, I’ve never forgotten it. It took me some time, but today I am happy to say it is mine.


1 – The dial :






My favourite version was at first the « snow » dial commemorative version. In Shiojiri, close to Nagano, I had the great opportunity to see how they were created. I was absolutely charmed by its originality.




Yet, I was gradually seduced by the discrete beauty of the « sunray » white/beige dial. It Depending on the light, it generates “champagne” reflections, with an exceptionally pure feeling.





The manually applied index are very purely shaped. They are doubled at 3, 6, 9 and noon, and are beveled at their interior end. All the manufacturing process are individually operated by the same worker.





The dials references are printed by a specific machine, a human operator using a gelatin applicator specifically for the Grand Seiko, instead of the silicone applicator used on the automated lines. Quality controls are many and very deeply realized. The Grand Seiko dials, manufactured in Shiojiri, are at the highest quality standard.




The hands are exceptionally pure. Their beauty is simply breathtaking. Their beveled end shape offers a perfect balance between their shape and size. No luminescent paint on the index nor the hands, not to alter the overall purity. The seconds hand has a very thin, long, spiked shape. Its blue color (blued by fire, of course) give the hand some strong distinction; it is then very easy to watch it run across the dial, with its 10 movements per second, almost fluid.








2 – The caliber :



The 9S85 Hi-Beat is a Grand Seiko exclusive caliber. All these calibers are assembled in Morioka, in the « Seiko Instruments » manufacture. 20 watchmakers are working on assembling the Grand Seiko and Credor calibers, under the supervision of Katsuo Saito, Master watchmaker, who won several large horology contests.





Its high frequencies use a lot of energy and requires a very accurate lubrication. Grand Seiko conceived several strategies to fix these potential issues. all these innovations are developed inhouse, by the R&D “Seiko Epson Shiojiri Factory” team, near Nagano.





The 9S85 caliber is equipped with major innovations, such as materials used for the spiral and the barrel spring, or the escape wheel and the pallets, the essential parts of mechanical or automatic watches.





The SPRON 530 is a new material developed for the barrel spring, allowing up to 55 hours power reserve. It is also unmagnetic and much more resisting to corrosion.
The SPRON 610 is the material developed for the Grand Seiko Hi-Beat balance-spring; It is more solid, unmagnetic, and provides an amazing elasticity, thus allowing the 36,000 vibrations per hour.





On top of these new materials, a fifth wheel is placed between the fourth and the escape wheels. This will ensure a bigger stability and reliance. The escape system was entirely redesigned, including a new escape wheel and original pallets.





The Grand Seiko réf. SGBH001 caliber requires 221 éléments to be fit together, and 17 full days for controls. Two fully automated machines complete 7 tasks in less than 20 seconds, for the inhouse-built balance springs. An operator gathers the newly-built balance springs, and follows length-correction tests, following the norms planned for each specific caliber (-3 / +5 seconds accuracy for the Grand Seiko Hi-Beat 9S85 caliber).





This is one of the most delicate operations, only possible for workers with more than 10 years experience. This, among others, is a testimony of the excellence level demanded for the assembly of this exceptional caliber!
Could this Grand Seiko 36000 caliber equip a chronograph some day? Seiko staff told me in 2010 that it would be possible.


3 – The case :


The Grand Seiko cases are built from 316L steel. A long-time choice, this stainless steel is not rare, which will permit easy after sales operations. Seiko managers claim that they want their Grand Seiko watches to be eternal!




The Grand Seiko cases are machined from one single piece of steel. The 316L steel is not cut, then pressed, as we can see sometimes, but instead it has to be machined for 2 hours in on of the eight machines used for that purpose.Thanks to these very efficient tools, up to 96 cases can be build in one day. This a very small figure, but indeed a large one if we take into account all the constraint imposed by the Japanese watchmakers.





From the raw case, very experienced polishers apply fifteen consecutive polishing steps, until the final product. As you can see, The Grand Seiko watches alternate mirror/brushed polished facets, on five different surfaces. A lot of work is realized on the horns, in order to have no protruding angle. All these operations are hand-made.





Seiko takes care of the cases with the highest attention level. The finished products perfectly reflects this hard work, in fact, it is from my point of view one of the most beautifully made cases in that price range.
The Grand Seiko Hi-Beat case and its superb steel strap provide an amazing comfort. You can notice it from the very second you wear it. Just a few minutes away, and you will even forget it, proving how comfortable this is. The smooth bezel provides a very large dial readability, once again at the top of its category.





The screwed crown has three position for quick date/time settings and efficient winding. It is very easy to catch, as its size is perfectly adapted to the case. Let’s remember that it aims eternity!





You can see how carefully this case is built, in all its components, either the one-piece machined case, the perfectly-sized crown, the transparent screwed caseback, or even the anti-reflection glass, also inhouse built (Seiko is also highly specialized in optics instruments). No detail was left aside. You can feel this requirement for high efficiency, for the goal of comfort and precision.





This Grand Seiko Hi-Beat has suggestive beauty. This is a purely functional watch, in line with Seiko’s strategy: provide reliable, accurate, eternal watches. This is a watch you will wear in a very discrete way, just for you, for the simple emotion of the blue second hand fluidly running around the « solar » dial. It gives its owner a sense of exception, a product designed and realized for the sole pleasure of the holder. Yet it is not a selfish watch collector object. On the contrary, I am more than happy to present it, to show it, to let people try it. I sometimes try to justify the cost of it, even though no one is asking for it. Especially when your collection does not require such justifications. I try to defend this choice, but this is useless. This watch will speak for itself. The happy owner of this watch knows what he is buying; he is often more aware than most watch buyers. It was my case, as I waited more than one year before buying a Seiko watch, solda t the same price as some Swiss famous references. I saw its manufacturing process at Seiko Epson in Shiojiri, I saw its inhouse caliber patiently assembled at the Seiko Institute in Morioka. I saw a fully integrated, 350 meters long manufacture, with 316L steel blocks at one end, and fully finished, entirely inhouse manufactured watches at the other. Despite that, I waited more and more, gathering documents; I also discussed with some of the greatest watch amateurs, but also Swiss watchmakers. And now, I can say how happy and proud I am to wear an original, exceptional, and horologically honest product.





Feature:

Functions – Hours, minuts, seconds, date
Case –316L steel
Strap –316L steel
Hands and index - Brass
Deployant clasp
Diameter – 40 mm
Thickness – 13 mm

9S85 self winding caliber, 36000 vibrations / hour, 55 hours power reserve, 37 jewels.

Price tag – 6300€





Text Thierry Gasquez
Photos Thierry Gasquez & Laurent Andréani
English translation Frédéric Dru