Le salon parisien « Belles Montres » a fermé ses portes dimanche 27 novembre. Cette cinquième édition a tenu toutes ses promesses. Le record de fréquentation a été battu avec 14 500 visites en trois journées, fruit d 'une grande implication des marques exposantes, d 'une organisation des plus efficaces, et d 'une communication de grande qualité ayant mobilisé presse écrite, presse TV, et presse internet. Passion Horlogère n 'a pas manqué ce rendez-vous annuel devenu incontournable pour tous les amateurs, collectionneurs, et passionnés de garde-temps. Nous avons répondu présent à l 'invitation de Catherine FAUST – TOBIASSE et Alain FAUST, les co-fondateurs de Belles Montres, pour jeter un regard de passionnés non-professionnels amoureux de la belle œuvre horlogère, sur cet événement. Vous pourrez ainsi découvrir plusieurs publications, dont le seul but est de partager l 'expérience vécue, nos sentiments, et notre passion de l 'horlogerie.

Je remercie, au nom de Passion Horlogère (association Loi 1901) Catherine FAUST – TOBIASSE et Alain FAUST, les co-fondateurs de Belles Montres pour leur bienveillance, l 'extraordinaire Sophie GRIMAUD de l 'agence Grim & Co pour sa confiance, la marque de Haute Horlogerie Greubel-Forsey pour l 'invitation de tous les membres de Passion Horlogère à venir les rencontrer sur le salon, et toutes les marques horlogères présentes pour la qualité de l 'accueil que leurs personnels nous ont réservé, pour leur gentillesse, leur disponibilité, et leur compétence.




Thierry GASQUEZ
Président


I nvité par Passion Horlogère au Salon Belles Montres, je décide de m 'y rendre ce samedi 26 novembre en début d 'après midi. Après être descendu dans les sous-sol du Carrousel du Louvre, et avoir franchi plusieurs "portails temporels " - comme un voyage dans le temps qui me plonge en douceur dans cet univers horloger que j 'aime tant - je finis par parvenir au cœur du Salon Belles Montres.
L
es yeux écarquillés, je découvre autour de moi les stands de toutes ces marques qui me font rêver et alimentent ma passion le reste de l 'année. Une incroyable concentration des plus belles marques et des plus grands talents horlogers réunis en un seul lieu magique, hors du temps. Pour cette visite, mon premier objectif est de me rendre sur le stand Zénith. Je vais tenter ici de vous faire découvrir dans le détail deux modèles exceptionnels de cette marque mythique, et de vous présenter en photos d 'autres modèles de la collection.





Zénith, un accueil à la hauteur de la réputation de la marque



Comme à son habitude, Manuel Jacob, Directeur France-Bélux de Zénith watches et accessoirement membre, lui aussi, de Passion Horlogère, est à son poste et m 'accueille avec un grand sourire. Cela faisait longtemps que je ne l 'avais pas vu - en fait depuis notre visite en 2010 à la Manufacture Zénith au Locle, en Suisse, ou nous avions passé une journée de rêve - et nous sommes tous les deux ravis de nous revoir ici. Immédiatement il me fait faire le tour des vitrines et me montre les nouveaux modèles de la marque. Je vois alors Manuel se métamorphoser en passionné, fier de me faire découvrir "ses " merveilles, intarissable sur les spécificités de chaque modèle.




Manuel Jacob, Directeur France-Bélux de Zénith aux cotés de Pierre-Olivier (membre de Passion horlogère),
en pleine démonstration du fonctionnement du calibre El Primero sur un écran d 'animation





L 'écran animé expliquant le fonctionnement du calibre El Primero . Développé en 1969, le mouvement automatique El Primero fonctionne à la cadence
de dix alternances par seconde, quand les autres calibres se contentent généralement de huit alternances par seconde.


Très rapidement, Manuel se rend compte de mon impatience, il ouvre alors les vitrines et me pose sur la table certains des plus beaux modèles afin que je puisse les admirer à loisir.
Confortablement installé, j 'ai devant moi plusieurs montres de toute beauté que je m 'empresse d 'admirer sous tous les angles. Je suis rejoint à ce moment par plusieurs autres amis, eux aussi membres de Passion Horlogère. Aucun doute, la marque à l 'étoile fait grand bruit et attire toujours plus d 'amateurs de montres mécaniques.


Zénith El Primero Striking 10th

La première montre sur laquelle je pose mon regard est sans aucun doute l 'une de mes préférées dans la collection Zénith: la Striking 10th.
Il s 'agit du 1er chronographe Automatique équipé du mouvement El Primero affichant le 1/10e de seconde (l 'aiguille des secondes du chronographe fait le tour du cadran en 10 secondes). Ce développement technique réalisé en un temps record par les horlogers de la Manufacture, fait considérablement évoluer le principe de la seconde foudroyante ! Il est tout simplement fascinant d 'actionner le poussoir et de lancer le chrono pour voir cette aiguille partir d 'un coup, comme dans une course folle, et faire le tour du cadran à toute vitesse !




El Primero Striking 10th : Édition limitée à 1969 exemplaires (1969 étant l 'année de la sortie du modèle 1969 original qui a inspiré cette Striking 10th),
Diamètre du boîtier de 42 mm, épaisseur de 12,75 mm et équipée du nouveau calibre El Primero 4052B (326 composants, 31 rubis et 36000 Alt/h).
A noter que la Striking 10th est aussi disponible sur un magnifique bracelet Crocodile bleu nuit.


Le cadran argenté, les index facettés revêtus de superluminova et rhodiés, les 3 compteurs déclinés dans des nuances de bleu et de gris et cette grande aiguille de chronographe rouge, décorée de l 'étoile Zénith, font à mon avis de cette montre un des modèles les plus désirable de la collection. Sans oublier le design du boîtier qui, selon moi, est tout simplement proche de la perfection.




Ci dessus, à gauche, la Striking 10th, modèle qui tire son inspiration du modèle présenté à droite : L ' El Primero Original datant de 1969.


Manuel me précise que « Mesurer des fractions de temps si courtes est déjà un exploit, mais les rendre parfaitement lisibles en est un autre. Le 1/10e de seconde est une unité naturelle du système décimal alors que le 1/8e ou le 1/5e de seconde affichés par les foudroyantes dites classiques sont des notions plus difficilement perceptibles. Effectivement, l’aiguille de chronographe effectue un tour de cadran en dix secondes et chacun de ses pas indique de manière très précise le 1/10e de seconde en regard des 100 divisions qui apparaissent sur le cadran. »




Sur le modèle El Primero Striking 10th, la grande aiguille de chronographe centrale, directement reliée à l’organe régulateur, marque à chaque saut, le 1/10e de seconde.









Zénith Christophe Colomb

Alors que je continuais d 'admirer la Striking 10th sous toutes les coutures, Manuel Jacob est allé me chercher une montre tout simplement exceptionnelle, la Christophe Colomb. Une série numérotée et limitée à 25 exemplaires dans le monde !



La Christophe Colomb : une série numérotée et limitée à 25 exemplaires dans le monde !


Autant dire qu 'il n 'est pas courant d 'avoir la possibilité d 'examiner une telle pièce qui, au delà de sa rareté, est une véritable révolution dans l 'univers de l 'horlogerie mécanique. Avec ce modèle d 'une incroyable complexité, portant le nom de l 'un des plus célèbres explorateurs, la manufacture Zénith renoue avec son histoire en rendant hommage à un mouvement de chronomètre qu 'elle conçut au début du 20e siècle et dont l’échappement avait été nommé « Echappement Colomb ».



Les 45 mm de diamètre du boîtier de la Christophe Colomb proposé en or rose, jaune ou en or blanc comme sur le modèle présenté ici.


Fruit de cinq années de développement, La Christophe Colomb, avec son étrange verre saphire bombé, révèle un calibre à remontage manuel, l 'Academy 8804 Zéro G, équipé d 'un module gyroscopique autorégulateur, qui permet de maintenir l’organe régulateur en position parfaitement horizontale quelle que soit l 'orientation de la montre. Il s 'agit là d 'un défi qui resta inaccessible pendant plus de 2 siècles ; Défi qui fut finalement relevé, avec le Zéro G, par un horloger de talent, Yves Cortesy, responsable, au sein de la Manufacture Zénith, de la recherche et du développement. Yves Cortesy s 'est inspiré des chronomètres de marine sur lesquels le mouvement tout entier était monté sur cardans et dont la position horizontale était conservée malgré les mouvements du bateau.



Le calibre à remontage manuel Academy 8804 Zéro G, équipé de son module gyroscopique autorégulateur, qui permet de maintenir l’organe régulateur
en position parfaitement horizontale quelle que soit l 'orientation de la montre.


Cette formidable invention a pour but, tout comme le tourbillon, de compenser les effets de la gravité sur la précision d’une montre. Mais, alors que le tourbillon a été en fait conçu pour les montres de poche transportées verticalement, nos montres-bracelets actuelles, soumises à des changements permanents de position, nécessitaient une approche complètement différente.
Voila donc pourquoi Zénith a mis au point ce Zéro G et l 'a équipé de ce système gyroscopique unique qui repose sur une cage composée de 166 composants (contre, en moyenne, 66 composants pour un tourbillon classique), 10 roues dentées coniques (6 roues sphériques) et 6 roulements à billes.



Le système gyroscopique et sa cage composée de 166 composants (contre, en moyenne, 66 composants pour un tourbillon classique),
10 roues dentées coniques (6 roues sphériques) et 6 roulements à billes.


Cette cage est englobée dans une bulle de saphir coté cadran et une légère excroissance sur le fond de la montre qui, étonnamment, ne présente aucune gène au porté. Les 2 verres saphir (celui coté cadran, et celui coté poignet) sont taillés dans la masse pour obtenir un tel résultat.



La cage gyroscopique englobée dans une bulle de verre sculptée dans la masse et traitée antireflet sur ses deux faces ne présente aucune gène au porté.


Le boîtier de la Christophe Colomb mesure 45 mm de diamètre et est proposé en or rose, jaune ou blanc comme sur le modèle qui m 'a été présenté. On note la présence de la petite seconde à 9 h, et la réserve de marche à 3 h. Le sous cadran blanc des heures et des minutes, aux index chiffres romains laqués noirs, et orné du logo Zénith avec son étoile, est excentré et positionné au dessus de la cage gyroscopique. Le cadran sur lequel reposent ces éléments est décoré d’un motif guilloché « Grain d’orge » circulaire, et les aiguilles facettées sont en acier bleui.






Le cadran décoré d’un motif guilloché circulaire « Grain d 'Orge », et les aiguilles facettées en acier bleui.


Quelques autres modèles en photo

Captain Power Reserve



Mouvement automatique Elite 685, Remontage automatique dans les deux sens, date rapide. Réserve de marche supérieure à 50 heures.
Petite seconde à 9h, indication de la réserve de marche à 2h et indication de la date à 6h.

Boîtier de 40 mm de diamètre, verre saphir traité antireflet sur ses deux faces. Fond Saphir transparent. Etanchéité 5 ATM / 50 mètres.
Disponible sur boite acier et Or rose 18 carats, en version de cadran guilloché argent ou noir sur bracelet alligator marron ou noir.



El Primero Chronomaster Open Moon & Sunphases



Mouvement chronographe mécanique à remontage automatique El Primero 4047, 36 000 alternances, réserve de marche 50 heures.
Petite seconde à 9h, grande date à trois disques à 2h, chronographe avec roue à colonne, compteur 30 minutes à 3 h, phases de lune et indicateur jour/nuit à 8h,
ouverture à 10h sur l’échappement.
Boîtier de 45 mm de diamètre, verre saphir bombée traitée antireflet sur ses deux faces, fond saphir. Etanchéité 3 ATM / 30 mètres.
Disponible sur boite acier et Or rose 18 carats, en version de cadran guilloché “grain d’orge” argent ou noir sur bracelet alligator noir.



El Primero Tourbillon



Mouvement automatique El Primero 4035 D. Réserve de marche 50 heures. Heures et minutes au centre, seconde centrale. Compteur 30 minutes à 3 heures.
Compteur 12 heures à 6 heures. La cage est située à 11 heures et effectue une rotation par minute. Petite seconde sur la cage du Tourbillon.
La date est placée autour de la cage.
Boîtier de 44 mm de diamètre, verre saphir en forme de boîte traité antireflet sur ses deux faces. Fond saphir transparent.
Etanchéité 10 ATM / 100 mètres. Cadran soleillé noir ou soleillé argent et aiguilles et index rhodiées, facettées et enduites de Superluminova ou plaquées or
sur la version or rose.
Disponible sur boite acier et Or rose 18 carats sur bracelet en alligator doublé d’une protection en caoutchouc et triple boucle déployante.


El Primero Stratos Flyback Striking 10th



Mouvement automatique El Primero 4057B. Réserve de marche supérieure à 50 heures. Petite seconde à 9 heures, affichage de la date à 6 heures,
compteur 60 minutes à 6 heures et compteur 60 secondes à 3 heures. Fonction "Flyback " (retour en vol) et affichage 1/10e de seconde par l’aiguille du chronographe.

Boîtier de 45,5 mm de diamètre, verre saphir traité antireflet sur ses deux faces, fond saphir transparent. Etanchéité 10 ATM / 100 mètres. Cadran argent soleillé
avec 3 compteurs de couleurs. Index et chiffres rhodiés facettés avec Superluminova. Aiguilles rhodiées facettées avec Superluminova.

La Stratos Flyback se décline en quatre modèles : une version acier, une variante en Alchron noir haute résistance et deux variantes mixtes Alchron noir et or.
Disponible sur bracelet en alligator noir avec triple boucle déployante en acier ou bracelet en métal avec triple boucle déployante en acier.


Ultra Thin Lady Moonphase



Mouvement automatique Elite 692, automatique, réserve de marche 50 heures. Petite seconde à 9h, heures et minutes centrales, phases de lune à 6h.
11 index en diamants et lunette ornée de 72 diamants. Aiguilles facettées, rhodiées puis dorées. Boîtier de 33 mm de diamètre, verre saphir bombée traitée antireflet
sur ses deux faces, fond saphir. Etanchéité 3 ATM / 30 mètres. Disponible sur boite or rose 18 carats et diamants, avec cadran en nacre blanche serti de diamants
et bracelet en cuir d’alligator doublé de caoutchouc et sa boucle ardillon en or 18 carats.



Ces quelques photos mettent un terme à ma visite chez Zénith au Salon belles Montres 2011. Au final, vous l 'aurez compris, j 'aurai pu passer plusieurs heures sur ce stand : les montres magnifiques, l’accueil chaleureux de l 'équipe, et l 'ambiance conviviale, ne pouvaient que me séduire et me conforter dans ma décision d 'acquérir prochainement l 'un des modèles de la marque à l 'étoile. Je vous laisse deviner lequel . ..
Deux regrets cela dit : n 'avoir pas pu rester plus longtemps, ni revoir Jean-Frédéric DUFOUR, le président de Zénith, un homme passionnant qui a repris en main, il y a quelques années, la destinée de la marque ; et Membre d’Honneur de Passion Horlogère ! Ce sera sans doute pour l 'année prochaine.


Texte : Jacques-Olivier - Photos Thierry D. et Jacques-Olivier